Africa Defense Forum

Les nations doivent mobiliser l’esprit et la coopération pour calmer la mer

0

Le contre-amiral Oumar Wade, chef d’état-major de la Marine sénégalaise, s’est exprimé lors de la cérémonie de clôture de l’exercice multinational Obangame Express à Dakar (Sénégal), le 18 mars 2022. Ses remarques ont été modifiées pour des raisons de longueur et de clarté.

Je suis encore ce matin très heureux de me retrouver parmi vous pour la cérémonie de clôture de l’exercice Obangame Express. Le nombre de participants à cette édition des quelque 17 ou 18 pays du golfe de Guinée, sans compter nos partenaires, est un indicateur qui témoigne de l’engagement de tous nos pays pour encourager et améliorer la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Obangame Express est un moment important pour la marine nationale sénégalaise et pour toutes les marines du golfe de Guinée, pour la sous-région, pour acquérir, tester, évaluer les techniques et nos équipages, et il constitue à ce titre un indicateur pertinent des progrès que nous faisons dans le renforcement et l’exécution de nos missions en mer.

Obangame Express présente également un intérêt certain puisqu’il permet de développer l’interopérabilité entre les forces marines de la sous-région et du golfe de Guinée. Il me plaît donc de saluer cet effort de conduire des actions de formation et d’entraînement à l’échelle sous-régionale avec le soutien de nos partenaires américains, européens et du Brésil.

Les scénarii qui ont été exécutés ont permis d’une part de développer les capacités des centres de coordination, également les capacités à planifier et à conduire des opérations en mer, améliorer les capacités de conduite des unités navales, des équipes de visite embarquées et le travail avec des aéronefs. Ils ont mis l’accent sur les moyens de partage de l’information, qui me paraît être un élément essentiel sur lequel nous devons travailler ensemble dans la sous-région.

Évidemment il y a du chemin à parcourir encore malgré ces avancées et chacun le comprend. Nous avons encore du travail à faire et c’est pourquoi nous devons encore vraiment mobiliser l’esprit interministériel, mobiliser suffisamment de ressources dans nos pays pour pouvoir travailler ensemble, apporter l’effort qui est nécessaire pour la sécurisation de nos eaux et de nos domaines maritimes.

Nous pouvons le constater au niveau national : des avancées ont été évoquées pendant cette rencontre, concernant les équipements, la formation et l’effort interministériel permettant la création d’organismes adéquats capables de créer la synergie interministérielle au sein de nos états.

Je voudrais pour terminer remercier le commandant militaire des États-Unis AFRICOM, particulièrement pour avoir initié la conduite depuis 2011 de la série des exercices Express avec la participation de nos partenaires européens et du Brésil. Je voudrais également féliciter tous les participants qui sont venus s’entraîner, partager leur expérience dans la conduite des missions de sécurisation maritimes placées sous la direction de nos pays respectifs. Votre abnégation, votre engagement exemplaire et votre esprit d’équipe ont contribué à la réussite de cet exercice. Vous donnez là la preuve que la coopération entre les forces maritimes de tous les pays constitue le meilleur rempart pour juguler les différentes menaces en mer. L’actualité dans notre sous-région nous commande de travailler ensemble et d’adopter à tous les niveaux une posture opérationnelle vigoureuse et permanente.

Messieurs les officiers, officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots, il me reste à vous souhaiter un bon retour dans vos pays respectifs. J’espère que les acquis de cet exercice seront mis à profit dans le cadre de la conduite de nos opérations futures.

Leave a Reply