Africa Defense Forum

Le Niger renforce ses capacités anti-terroristes avec un C-130

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

L’Armée de l’air du Niger a célébré le retour d’un avion de transport C-130H Hercules restauré qui sera utilisé pour transporter le matériel et les soldats dans le but de défendre les frontières du pays.

La secrétaire à l’Armée de l’air des États-Unis Barbara Barrett et l’ambassadeur des États-Unis au Niger Eric Whitaker ont présenté l’avion au ministre nigérien de la Défense Issoufou Katambe et au général Salifou Modi, chef de la Défense, à la base aérienne 101 de Niamey au début janvier.

La cérémonie a marqué le retour de l’avion dans la flotte nigérienne après avoir été réparé et restauré. Le capitaine Ouma Laouali, première femme pilote de C-130 au Niger, a aussi participé à l’événement.

Cet aéronef renforce la capacité vitale de logistique du Niger, en particulier dans les régions frontalières où agissent les extrémistes. Le Niger a des frontières communes avec sept nations et fait partie de la Force conjointe du G5 Sahel, avec le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le Tchad. Le Niger participe aussi à des missions de maintien de la paix au Mali et en République centrafricaine.

Katambe a récemment recommandé au Parlement du Niger que le pays double les effectifs de ses forces armées, de 25.000 à 50.000, au cours des cinq prochaines années, dans le cadre de son combat continuel avec les extrémistes tels qu’Al-Qaïda au Maghreb islamique et Boko Haram.

« Le retour de l’aéronef au Niger, après une remise en état générale exécutée conformément aux normes et règles aéronautiques les plus strictes avec l’expertise de l’Armée de l’air des États-Unis, est le point culminant de plusieurs années d’effort et l’expression de l’engagement de l’État du Niger pour équiper nos forces armées avec un matériel de la plus haute qualité », a déclaré M. Katambe lors de la cérémonie.

Le Niger recevra un deuxième C-130 au cours des derniers mois de cette année, a ajouté M. Katambe. Le C-130H joue un rôle crucial pour parachuter les soldats et l’équipement dans les zones hostiles. Il peut utiliser des terrains d’atterrissage peu développés et être rapidement reconfiguré pour livrer divers types de cargaisons, de véhicules et de personnel.

« Alors que le Niger s’efforce d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, je suis certain que les Forces armées nigériennes, dont la flotte aérienne est désormais équipée à nouveau de ce C-130, continueront à donner l’exemple, à la fois pour l’efficacité opérationnelle sur le champ de bataille et pour le professionnalisme affiché par vos aviateurs et vos soldats, qu’ils revêtent ou non leur uniforme », a déclaré M. Whitaker pendant la cérémonie.

En plus de fournir le C-130H, les États-Unis ont formé 16 pilotes nigériens et 31 membres de l’équipe de soutien pour l’exploitation de l’aéronef. Ils ont aussi fourni 17 millions de dollars sous forme d’améliorations, y compris un nouveau hangar pour C-130 à la base aérienne 201 d’Agadez dans le centre du Niger et un hangar restauré à Niamey. Un hangar de pièces détachées est aussi prévu à Niamey.

Mme Barrett a déclaré : « Les forces américaines et nigériennes se sont réunies côte à côte pour promouvoir la sécurité et la confiance mutuelles. La cérémonie de remise du C-130 aujourd’hui est une pierre angulaire pour accroître notre partenariat solide et l’interopérabilité des actions de nos deux armées de l’air. »

Katambe a fait écho à ces propos :

« L’arrivée de cet aéronef célèbre une fois de plus l’excellence de la coopération militaire entre les États-Unis d’Amérique et le Niger. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.