Africa Defense Forum

Les femmes ont un rôle à jouer dans « la paix, la cohésion et le développement »

Reading Time: 3 minutes

Depuis 1978-1979, lorsque 10 élèves officiers et 64 recrues féminines ont été enrôlées dans les Forces armées de la République de Sierra Leone (RSLAF), plus de femmes se sont portées volontaires. Elles nous ont démontré, durant 40 ans de service dévoué au pays, des qualités peu communes de valeur, courage, adaptabilité, altruisme et leadership. Elles se sont conformées à leur serment de défendre et de protéger cette terre que nous aimons.

Elles ont défié les contraintes traditionnelles, elles se sont battues contre les stéréotypes et le traitement inéquitable, elles ont persévéré et elles ont triomphé. 

Lorsque mon gouvernement, de concert avec le Royaume-Uni et l’Équipe consultative de sécurité internationale, a lancé ce recrutement spécial des femmes, c’était parce que nous pensions que l’expansion de la présence et du rôle des femmes dans le secteur de la sécurité nationale était appropriée pour notre paix nationale, notre cohésion et notre développement, et appropriée pour notre rôle croissant dans les opérations internationales de maintien de la paix et de soutien de la paix partout dans le monde. 

L’intention initiale était de recruter seulement 50 élèves officiers et 250 recrues, pour un total de 300. Nous avons fini par en recruter 332 [60 élèves officiers et 272 recrues] à cause du très haut calibre des candidates et de leur distinction dans le processus de recrutement.

Vous entrez dans les RSLAF à un moment de changement progressif. Internationalement, les RSLAF sont engagées dans des opérations de maintien de la paix et de soutien de la paix dans divers pays du monde. Chez nous, le rôle des RSLAF a considérablement évolué, d’un rôle traditionnel de sécurité frontalière à un vrai rôle de partenaire du développement.

En tant que commandant en chef, je tiens à vous accueillir officiellement dans les RSLAF. Je vous assure que vous entrez dans cette noble institution à un moment d’opportunités croissantes pour le personnel féminin, en ce qui concerne la progression des carrières, le développement éducationnel et la participation aux opérations mondiales de soutien de la paix.

Je me permets aussi de vous rappeler vos responsabilités. Votre serment d’allégeance signifie que vous avez convenu de vous soumettre à l’examen du public en tant que soldat, pendant et après les heures de service. Vous avez prêté serment de respecter, soutenir et protéger la constitution nationale de la République de Sierra Leone et d’obéir à tous les ordres légaux de tout supérieur hiérarchique, sans les questionner.

Vous ne devez pas participer à la politique partisane, ni à des discussions de politique partisane. En tant que soldats professionnels, ne vous permettez pas d’être indûment influencées par les politiciens, quelles que soient les relations personnelles ou autres affinités malséantes que vous avez avec eux. Vous servez la République de Sierra Leone ; vous ne servez les intérêts personnels ou les ambitions de personne.

Finalement, pour vous en tant que nouveaux soldats, vous venez de vous engager dans l’une des meilleures traditions et institutions militaires, une qui a formé et façonné les hommes et femmes patriotes qui se sont battus et ont fait l’ultime sacrifice pour notre pays, en temps de guerre et en temps de paix. Continuons à défendre la paix, l’unité, la liberté et la justice de notre pays, car la Sierra Leone est le seul pays que nous ayons.

Julius Maada Bio, président de Sierra Leone, est intervenu lors du défilé et de la cérémonie de nomination pour les femmes élèves officiers et recrues au Centre de formation des forces armées, caserne de Benguema, à Waterloo (Sierra Leone) le 7 septembre 2019. Son allocution a été modifiée pour l’adapter à ce format.

Leave A Reply

Your email address will not be published.