Africa Defense Forum

Point De Vue

Reading Time: 2 minutes

Personnel de l’état-major unifié des États-Unis pour l’Afrique

Les conflits modernes se terminent rarement par la signature d’un traité ou par une capitulation officielle.

Certains groupes d’insurgés se battent jusqu’au dernier soupir, alors que d’autres se dissimulent parmi les civils. Après une guerre, les tensions ethniques peuvent couver pendant des générations. Les inégalités concernant l’accès au pouvoir ou aux ressources de l’état rendent possible le retour de la violence.

La paix est fragile, mais les forces de sécurité peuvent adopter des stratégies qui établissent la fondation d’une stabilité durable.

Beaucoup de pays ont découvert que, après les combats, la première étape la plus efficace consiste à offrir l’espoir aux ex-combattants. Les programmes visant à désarmer, démobiliser et réintégrer (DDR) les combattants font la différence dans les pays tels que l’Ouganda, le Liberia et l’Angola. En Libye, les praticiens du DDR espèrent que l’offre d’une formation professionnelle et d’un financement pour lancer un petit commerce encouragera les membres des milices à déposer leurs armes et à suivre un nouveau chemin.

Les forces armées considèrent aussi les réformes du secteur de la sécurité comme moyen d’amélioration. Au cours du temps, les forces armées deviennent trop massives pour être efficaces et doivent réduire leurs effectifs. Dans d’autres cas, les troupes deviennent des enclaves d’un groupe ethnique et doivent être réformées pour inclure des soldats provenant de milieux diverses. Parfois, les forces armées nécessitent un focus renouvelé concernant l’éthique, les droits humains et l’état de droit pour conserver leur légitimité. Les pays qui mettent l’accent sur le professionnalisme et les promotions basées sur le mérite découvrent que cela facilite le maintien de la paix.

Les programmes civilo-militaires peuvent aussi être un outil efficace pour bâtir la paix. Ces programmes peuvent être aussi complexes que la construction d’un nouveau pont, aussi urgents que la réponse à une catastrophe naturelle ou aussi simples que l’organisation d’un tournoi de football. Parfois, il suffit seulement que les soldats interfacent avec les civils pendant les patrouilles et connaissent leurs inquiétudes en matière de sécurité. Les programmes civilo-militaires de tous types aident ceux dans le besoin tout en améliorant l’image des forces armées. Ils sapent aussi le soutien aux groupes d’insurgés qui pourraient essayer de recruter des combattants parmi les plus vulnérables.

Les soldats savent que le plaisir de gagner une guerre est de courte durée si aucun plan n’est mis en place pour assurer la paix. Les chefs militaires devraient rechercher des stratégies nouvelles et innovantes pour bâtir la paix, afin de s’assurer qu’ils n’auront pas à retourner aux conflits armés. Ces approches non traditionnelles peuvent être difficiles à institutionnaliser, mais elles produisent des gains immenses si elles sont exécutées correctement. Parmi les efforts sécuritaires les plus efficaces en temps de paix, certains nécessitent un minimum de force.

Leave A Reply

Your email address will not be published.