Africa Defense Forum

Le cinéma soudanais connaît une renaissance après la révolution

Reading Time: 2 minutes

AGENCE FRANCE-PRESSE

Après la révolution de 2019, les cinéastes soudanais ont tout à coup connu une plus grande ouverture et ont gagné de multiples prix internationaux. Mais les artistes n’ont pas encore reçu ce type d’hommage chez eux. 

Le cinéma dépérissait au Soudan pendant les trois décennies du régime autoritaire d’Omar el-Beshir. Mais les Soudanais ont marché dans les rues pour exiger la liberté, la paix et la justice sociale, et le gouvernement d’Omar el-Beshir a été renversé en avril 2019.

« Nous avons commencé à réaliser à quel point la société a besoin de nos rêves », déclare le metteur en scène Amjad Abu Alala.

Son film de 2019 intitulé Tu mourras à 20 ans est le premier film soudanais nominé aux Oscars et le premier à être diffusé sur Netflix. Il a gagné des prix aux festivals internationaux de films tels que ceux de Venise (Italie) et d’El Gouna (Égypte). Le film conte l’histoire d’un jeune homme dont la mort à l’âge de 20 ans a été prédite par un religieux mystique.

Alors que le Soudan s’engage dans une transition politique précaire, les cinéastes du pays ont trouvé davantage de marge de manœuvre, déclare M. Alala. Les jeunes cinéastes travaillent « sans les complexes, le manque de confiance en soi ou la frustration auxquels nous étions sujets dans les générations précédentes », a-t-il ajouté.

Talal Afifi, directeur du programme Sudan Film Factory (Usine de cinéma du Soudan), basé à Khartoum, a formé des centaines de jeunes dans la réalisation cinématographique. M. Afifi travaillait bien avant la révolution de 2019, lorsque les avancées de la technologie des caméras numériques avaient rendu le cinéma beaucoup plus accessible. 

M. Afifi participa en 2008 à un festival de courts métrages à Munich, où le film gagnant fut un documentaire irakien filmé avec une caméra vidéo de poche, ce qui l’inspira à rentrer chez lui et créer un centre de formation et une maison de production.

Au cours des dernières décennies, la Film Factory a organisé 30 ateliers d’écriture de scénarios, de mise en scène et de montage et a produit plus de 60 courts métrages récompensés aux festivals internationaux, du Brésil au Japon. La Film Factory a lancé le Sudan Independent Film Festival (Festival du film indépendant du Soudan) en 2015.

Leave A Reply

Your email address will not be published.