Africa Defense Forum

Phoenix Express renforce les partenariats en Méditerranée

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

« La coopération fait la force. »

C’est le message que l’amiral Adel Jehane, chef d’état-major de la Marine tunisienne, a tiré du Phoenix Express de cette année, un exercice maritime multinational auquel participe chaque nation côtière d’Afrique du Nord.

La Tunisie a accueilli du 17 au 28 mai la seizième version de cet exercice qui réunissait les forces maritimes de treize nations : l’Algérie, l’Égypte, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie ; ainsi que la Belgique, l’Espagne, les États-Unis, la France, la Grèce, l’Italie et Malte.

Des frégates de l’Algérie, de l’Égypte et du Maroc one rejoint la flotte tunisienne pour la portion principale de l’exercice à la base navale de la Goulette à Tunis. Elles ont participé à des manœuvres pour mettre à l’épreuve leur réponse aux activités criminelles.

Cette formation fait partie d’un effort plus vaste en Afrique du Nord pour renforcer les relations militaires, mettre fin aux réseaux de contrebande et partager les expériences. L’exercice inclut des cours, des exercices pratiques et des conférences.

Des marins égyptiens conduisent une formation de visite, abordage, perquisition et saisie pendant Phoenix Express le 25 mai 2021. MARINE DES ÉTATS-UNIS

Le personnel naval a partagé des techniques et ils ont appris les uns des autres. Lors d’une formation, ils ont travaillé sur des dispositifs de retenue et pratiqué comment subjuguer les détenus combatifs et gérer les détenus obéissants. Un autre séminaire destiné aux équipes d’abordage a traité des techniques utilisées par les trafiquants de stupéfiants et de la façon de recueillir et de conserver les preuves.

Les objectifs de cet événement annuel incluent l’amélioration de la coopération régionale, la sensibilisation au domaine maritime, les pratiques de partage de l’information et les capacités opérationnelles, tout en renforçant la promotion de la sûreté et de la sécurité en mer Méditerranée et dans les eaux territoriales d’Afrique du Nord.

Dans ces eaux, les forces maritimes ont mis à l’épreuve leurs capacités de lutte contre le trafic illicite. L’exercice a aussi traité de la façon de répondre à la migration irrégulière.

Le capitaine de vaisseau major Jamel Ben Omrane de la Marine tunisienne déclare que Phoenix Express offre beaucoup plus que ses buts déclarés.

« C’est une opportunité stratégique pour toutes les nations participantes de développer un partenariat fructueux et de bénéficier de l’expérience des autres », déclare-t-il dans une annonce de presse.

Le capitaine Omrane dit que Phoenix Express a mis à l’épreuve les marines de la région selon plusieurs niveaux.

« Phoenix Express 2021 est un événement tridimensionnel. Sur le plan stratégique, [il] offre aux leaders l’opportunité de tracer les lignes directrices de la sécurité en Méditerranée ; sur le plan opérationnel, il permet de pratiquer le commandement et le contrôle d’un groupe multinational mettant en application un objectif commun ; et finalement sur le plan tactique, il offre aux commandants la possibilité d’exécuter divers types de manœuvres en mer. »

Phoenix Express est organisé dans un lieu différent chaque année. L’exercice 2021 signale un retour à la collaboration en mer, après l’annulation de l’événement de 2020 à cause des restrictions liées au Covid-19.

« Grâce à notre détermination, notre persévérance et notre engagement, nous avons pu surmonter d’innombrables impasses dues à la pandémie mondiale », déclare l’amiral Jehane.

Leave A Reply

Your email address will not be published.