Africa Defense Forum

Un « robocop » tunisien impose le confinement du Covid-19

Reading Time: < 1 minute

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le ministère tunisien de l’Intérieur a déployé un robot de police pour conduire des patrouilles dans les rues de la capitale et imposer le confinement décrété en mars 2020 pour aider le pays à combattre la propagation du Covid-19.

Ce « robocop », appelé PGuard, est télécommandé et équipé de caméras infrarouge et thermique, en plus d’un système d’alarme sonore et lumineux.

Anis Sahbani, créateur tunisien du robot, déclare que la machine avait été produite pour la première fois en 2015 pour conduire des patrouilles de sécurité. Il fonctionne aussi de façon autonome grâce à sa fonction d’intelligence artificielle.

Le robot, fabriqué par la société Enova Robotics de M. Sahbani, coûte entre 100.000 et 140.000 dollars. Il est surtout vendu outre-mer aux entreprises à des fins liées à la sécurité.

Plusieurs de ces robots ont fait l’objet d’une donation au ministère de l’Intérieur.

Le robocop déployé à Tunis a fait sensation sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs affichent des vidéos de la machine au travail dans plusieurs quartiers de la capitale.

On peut l’entendre articuler des messages enregistrés demandant aux habitants de « respecter la loi… et de rester chez eux pour limiter la propagation [du virus] et sauver des vies humaines ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.