Africa Defense Forum

Quelques-uns peuvent faire la guerre ; un village doit bâtir la paix

Reading Time: 2 minutes

Le général Adem Mohammed, chef d’état-major des Forces de défense nationale éthiopiennes,
est intervenu lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence au sommet des forces terrestres africaines, coparrainée par l’Armée de terre des États-Unis pour l’Afrique, à Addis-Abeba le 18 février 2020. Son allocution a été modifiée pour l’adapter au présent format.

L’Afrique a aujourd’hui une importance stratégique. Les superpuissances militaires mondiales accroissent leur présence sur le continent. Le terrorisme, les groupes extrémistes, les contrebandiers, les pirates, les criminels organisés et d’autres acteurs non traditionnels qui impactent la sécurité cherchent à prendre pied et menacent notre environnement sécuritaire.

Les menaces complexes sont diverses et ne connaissent pas de limite. Elles franchissent les frontières et sapent la sécurité régionale et internationale. Cette dynamique est compliquée par le changement climatique et les appels de tous pour la justice sociale et économique.

Ces défis exigent une coopération militaire bilatérale et multilatérale, une bonne compréhension de l’environnement sécuritaire et une confiance entre les chefs militaires. 

L’engagement des leaders de haut rang est important pour développer et conserver la confiance entre les pays. Comme le déclarait le Dr Abiy Ahmed, premier ministre éthiopien, lors de son acceptation du prix Nobel de la paix en 2019, il existe un dicton commun à beaucoup de langues africaines : « Pour que vous puissiez avoir une nuit paisible, il faut que votre voisin ait lui aussi une nuit paisible ». 

Le thème de cette conférence au sommet est : « La sécurité de demain exige le leadership aujourd’hui ». La Conférence au sommet des forces terrestres africaines réunira les chefs militaires de haut rang provenant de tout le continent pour discuter des questions d’intérêt commun et utiliser une approche collaborative pour confronter les problèmes sécuritaires régionaux et continentaux. Ce sommet offre pour les leaders militaires l’opportunité d’explorer l’importance du développement des institutions de défense de demain pour former des chefs militaires professionnels et responsables. 

J’espère que notre discussion soulignera l’importance des efforts collectifs en vue de réaliser nos objectifs communs pour un continent africain sécurisé, stable et prospère. Il suffit de quelques-uns pour faire la guerre, mais il faut un village et une communauté des nations pour bâtir la paix. Il est donc important que les pays africains travaillent ensemble pour préserver la paix du continent. Les menaces sécuritaires ne connaissent pas de frontière et aucun pays ne devrait affronter tout seul les menaces non traditionnelles contre la sécurité. 

Les défis de la sécurité sur le continent africain ne peuvent pas être adressés uniquement par l’utilisation de la force dure ou du pouvoir militaire. Les gouvernements doivent créer une synergie, une convergence et un travail d’équipe dans les secteurs du développement économique et de la sécurité pour le bénéfice du peuple africain.

Leave A Reply

Your email address will not be published.