Africa Defense Forum

Les enfants ougandais retournent à l’école après presque 2 ans

0

PERSONNEL D’ADF

L’Ouganda a mis fin à la fermeture scolaire la plus longue du monde le 10 janvier 2022 en ordonnant à des millions d’élèves de retourner à l’école, après presque deux ans pendant lesquels l’enseignement avait été suspendu à cause du Covid-19.

Les élèves sont retournés aux écoles qui étaient fermées depuis mars 2020, lorsque le Covid-19 se répandait sur la planète.

« Je suis très heureuse parce que l’école, mes professeurs, mes amis, mes études, tout cela me manquait », a déclaré Nawilah Senkungu, âgée de dix ans, à l’Agence France-Presse (AFP) dans l’école primaire Nakasero de Kampala, où les enseignants ont encouragé les élèves à porter le masque et se laver les mains.

Le ministre de l’Éducation John Muyingo déclare que tous les élèves de primaire et de secondaire suivront des classes à un niveau d’une année de plus que les classes qui avaient été suspendues.

« Toutes les écoles ont mis en œuvre des consignes et des procédures opérationnelles standards pour assurer le retour en toute sécurité des enfants dans les écoles, et des mesures ont été prises pour assurer que ceux qui ne se conforment pas le fassent », a déclaré M. Muyingo selon Taarifa, service de presse rwandais.

Malgré ces assurances, certains parents ont été prudents dans le sillage des infections continues. Une semaine après la réouverture, certaines écoles avaient moins de 50 % des élèves régulièrement inscrits, selon The Independent de l’Ouganda.

Certains administrateurs déclarent que les parents ont retenu leurs enfants pour éviter de payer les frais de scolarité jusqu’à ce qu’ils puissent être assurés de la sécurité des enfants. Dovicko Kisembo, enseignant principal de l’école secondaire Mubuku Valley dans la municipalité de Mubuku, a dit à The Independent que de nombreux parents craignent que les autorités n’annon-cent un autre confinement à cause du nombre de cas de Covid-19 en hausse.

M. Muyingo a dit que toute école qui exigerait des frais de scolarité supérieurs aux frais prépandémiques serait sanctionnée.

La fermeture a affecté au moins 10 millions d’élèves du primaire et du secondaire et a duré 83 semaines, selon l’UNESCO, organisme éducationnel et culturel des Nations unies.

Nawilah a passé la longue période de fermeture à s’occuper des poulets et à cultiver les champs sur la petite ferme de ses grands-parents.

« Je suis très heureux de voir que mes enfants sont retournés à l’école », déclare à l’AFP Siraj Senkungu, son père. « Leurs professeurs leur ont manqué, et aussi l’enseignement. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.