Africa Defense Forum

Pour se défendre contre les pirates, les transporteurs maritimes du golfe de Guinée se tournent vers des vaisseaux sécurisés

Reading Time: 3 minutes

PERSONNEL D’ADF

La menace de piraterie dans le golfe de Guinée a incité les sociétés de transport à demander de l’aide auprès de Paramount Maritime, un constructeur de bateaux sud-africain. Cette entreprise fabrique des navires conçus spécialement pour protéger les vaisseaux qui traversent les eaux dangereuses telles que celles du golfe, premier point sensible du monde pour les enlèvements.

Basée au Cap, Paramount Maritime s’est développée rapidement au cours des dernières années. Entre 2004 et 2019, elle avait fabriqué 60 navires ; aujourd’hui ses commandes s’élèvent à près de la moitié de ce chiffre.

Stuart McVitty, président-directeur général de Paramount Maritime, a déclaré à Bloomberg : « Nous avons été les pionniers du marché des patrouilles de sécurité en Afrique de l’Ouest. Nous avons enregistré une croissance régulière au cours des cinq ou six dernières années. »

Selon le Bureau international maritime (BIM), la piraterie dans le monde a atteint cette année son point le plus bas en 27 ans. Le bureau a signalé 68 incidents de piraterie au cours du premier semestre 2021, comparé à 98 pendant la même période l’an dernier.

Le golfe de Guinée reste un point focal de la piraterie de haute mer, représentant près du tiers des attaques de pirates. Parmi les 50 enlèvements de membres d’équipage et 1 assassinat en 2021, tous se sont passés dans le golfe. Mais ces chiffres eux-mêmes ont baissé ; ceci est un changement sur lequel les experts maritimes restent modérément optimistes.

Michael Howlett, directeur du BIM, déclare : « Bien que le BIM se réjouisse de la réduction de la piraterie et des activités de vol à main armée dans le golfe de Guinée, le risque affectant les navigateurs est toujours présent. Lorsqu’ils signalent tous les incidents aux autorités régionales et au [Centre de rapports de piraterie] du BIM, les navigateurs peuvent maintenir la pression contre les pirates. »

Les sociétés de transport font pression sur les pirates d’une autre façon : elles achètent ou louent des navires de sécurité pour défendre leurs cargos, leurs navires citernes et leurs autres vaisseaux contre les attaques.

C’est à ce niveau qu’intervient Paramount Maritime.

La société se décrit comme étant basée en Afrique et axée sur l’Afrique, en concentrant ses activités commerciales auprès des sociétés et des pays du continent. Son navire de sécurité le plus populaire est le Sentinel de 35 m, qui peut transporter jusqu’à 18 personnes et rester en mer pendant 30 jours. Le navire est fortement blindé et pratiquement à l’épreuve des balles.

« La demande pour les navires rapides, renforcés et hautement protégés contre les attaques balistiques est particulièrement forte chez les pays africains des côtes Est et Ouest qui sont affectés par des incidents de piraterie », déclare Nico de Klerk, porte-parole de Paramount Maritime, à ADF dans un e-mail.

Paramount a inauguré le Sentinel au mois de juin. Certains des premiers bateaux à sortir de la chaîne de production ont été expédiés à une société nigériane dont le nom n’est pas révélé, pour le transfert des équipages et des cargaisons et autres travaux liés à l’industrie pétrolière. La société prévoit aussi d’utiliser les bateaux pour assurer la sécurité des gros navires commerciaux dans le golfe de Guinée.

Les lois sud-africaines concernant l’exportation des armes limitent leur vente aux sociétés de sécurité privées, aussi le Sentinel est équipé d’un canon à eau. Les membres d’équipage utilisent le canon pour éteindre les incendies, dissuader les pirates potentiels ou, si nécessaire, inonder les petits vaisseaux que les pirates utilisent dans leurs attaques.

Paramount a aussi développé ce qu’elle appelle un « processus de fabrication portable » qui lui permet d’amener le processus de montage directement chez ses clients des autres pays, plutôt que d’effectuer tous les travaux dans ses installations principales du Cap.

Chaque bateau nécessite environ onze mois pour être monté, de la quille au pont principal, selon M. McVitty.

Paramount Maritime a obtenu la majorité de ses premières ventes du fait de la nécessité de protéger les champs de pétrole et de gaz offshore. Maintenant que la piraterie est en baisse dans le golfe de Guinée, M. McVitty anticipe que les affaires resteront excellentes, car le Mozambique développe ses ressources de gaz naturel, y compris une installation portuaire de gaz naturel liquéfié.

« Nous projetons que nous verrons le développement d’un marché tout aussi similaire pour les champs de gaz », a-t-il dit à Bloomberg.

Leave A Reply

Your email address will not be published.