Africa Defense Forum

Les États-Unis équipent le Rwanda pendant une hausse du Covid-19

Reading Time: 3 minutes

PERSONNEL D’ADF

Alors que le Rwanda est aux prises avec une troisième vague mortelle de Covid-19, les États-Unis interviennent pour fournir de l’aide.

Le gouvernement américain a fait don de fournitures médicales d’une valeur de 172 millions de francs rwandais (174.885 dollars) le 22 juin dans le cadre de son engagement pour aider le pays à combattre la pandémie.

Le jour suivant, le Rwanda a signalé 964 nouveaux cas positifs, la troisième journée consécutive où le record quotidien était battu.

« Si le pays enregistre plus de 100 cas positifs par jour, c’est une situation difficile », a déclaré le Dr Daniel Ngamije, ministre de la Santé, lors d’une diffusion nationale au début juin, lorsque le nombre de cas commençait à grimper fortement.

Le Dr Albert Tuyishime, chef de l’institut de contrôle et de prévention de la maladie du VIH/sida au Centre biomédical du Rwanda, a réceptionné la donation américaine des mains de Peter Vrooman, ambassadeur au Rwanda. Elle comprend 100 laryngoscopes vidéo, un appareil d’intubation pour les patients gravement malades et 8.300 oxymètres de pouls qui mesurent le niveau d’oxygène dans le sang.

Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont coordonné la donation et joué un rôle clé pour soutenir la capacité du Rwanda à prévenir et détecter le Covid-19 et à y répondre.

Dans une déclaration, le Centre biomédical du Rwanda a remercié les CDC américains pour les laryngoscopes, qui seront utilisés « pour soutenir la gestion des cas positifs de Covid-19. Les oxymètres de pouls seront utilisés par les agents de santé de la communauté au cours de leurs visites de suivi quotidiennes. »

Ces outils fourniront un soutien urgent aux cliniciens et agents de santé de la communauté dans tout le pays, alors que le Rwanda lutte contre une nouvelle vague de Covid-19.

« Le partenariat de santé publique entre les États-Unis et le Rwanda aide à sauver la vie des gens chaque jour, alors que nous travaillons ensemble pour combattre le Covid-19 et d’autres défis critiques de santé publique », a déclaré M. Vrooman lors de la cérémonie de transfert.

Les 96 nouveaux laryngoscopes vidéo assureront que les patients du Covid-19 obtiennent l’oxygène dont ils ont besoin pour survivre. Chaque trousse de laryngoscope vidéo inclut des modèles pour adultes et pour jeunes.

Les 8.300 nouveaux oxymètres de pouls seront vastement répartis pour aider les agents de santé de la communauté à utiliser le niveau d’oxygène afin d’identifier les gens qui nécessitent des soins médicaux avancés.

Les États-Unis ont fait don d’environ 17 millions de dollars pour la riposte du pays contre le Covid-19 depuis mars 2020. Ce soutien comprend la construction de postes de lavage des mains dans l’ensemble du Rwanda ; le soutien aux communications publiques ; le personnel et les véhicules pour assister la recherche des contacts ; des équipements et fournitures de diagnostic en laboratoire ; un soutien de formation pour les agents en première ligne ; un équipement médical comprenant des respirateurs, des moniteurs de patient, des lits de malade, des unités de soins intensifs, des appareils de radiographie mobiles, des laryngoscopes vidéo et des oxymètres de pouls ; et des fournitures de prévention et de contrôle des infections telles que les sacs pour matières contaminées, l’alcool, le savon et l’équipement de protection individuelle.

Le 21 juin, le président rwandais Paul Kagame a réimposé des restrictions strictes, en suspendant toutes les réunions sociales et prolongeant les heures de couvre-feu entre 19h00 à 4h00. Le Rwanda a aussi limité les déplacements interdistricts et a souligné plus fortement le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique.

La campagne du Rwanda visant à vacciner 60 % de sa population (environ 7,5 millions de personnes) avant la fin juin 2022 a atteint jusqu’à présent à peine plus de 3 %. Environ 3,5 millions de doses supplémentaires sont attendues avant la fin de l’année.

« Nous demandons aux gens d’être encouragés à se faire vacciner, déclare le Dr Ngamije. Nous n’avons même pas vacciné 10 % de notre chiffre cible. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.