Africa Defense Forum

Le variant Delta fait augmenter les difficultés de la Namibie liées au Covid-19

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

La pandémie de Covid-19 frappe la Namibie, qui a utilisé tout son approvisionnement d’oxygène et de vaccin au cours des dernières semaines alors que les hôpitaux et les morgues sont pleins.

Le 5 juillet, la Namibie a reçu d’autres mauvaises nouvelles lorsque la présence du variant Delta a été confirmée. Cette souche très infectieuse a été découverte dans 17 des 18 échantillons prélevés auprès de cas positifs de Covid-19 dans la région centrale de Khomas, selon la déclaration de Ben Nangombe, directeur exécutif du ministère namibien de la Santé.

« C’est la première fois que le variant Delta est détecté en Namibie, a-t-il déclaré. D’autres activités de séquençage génomique seront conduites au cours des prochaines semaines pour déterminer l’ampleur possible de la présence du variant dans le reste du pays. »

La Namibie a enregistré 95.703 cas positifs confirmés de Covid-19 et 1.649 décès en date du 5 juillet, selon les statistiques des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies.

Mais un nombre stupéfiant de 34.285 infections, avec 726 décès, a été enregistré au mois de juin, selon M. Nangombe. La Namibie a l’un des taux d’infection les plus élevés du monde.

« Nous ne pouvons pas déterminer pour le moment si nous avons atteint le point culminant de la troisième vague ou si elle est toujours en hausse », a-t-il déclaré aux journalistes le 30 juin lorsque la Namibie avait relevé le chiffre record de 3.268 nouveaux cas positifs en un seul jour.

Le même jour, le président Hage Geingob a annoncé de nouvelles mesures de confinement qui comprennent un couvre-feu chaque nuit, une interdiction de voyage entre les régions et des restrictions concernant la vente d’alcool.

« Étant moi-même rétabli du Covid-19, j’ai constaté la nécessité de prendre cette décision difficile pour nous protéger, a-t-il dit. J’exhorte aussi tous les Namibiens à se faire vacciner. »

Toutefois, plusieurs districts n’ont plus de vaccin. Dans l’ensemble, le pays a cessé d’administrer une seconde dose et anticipe un délai de six semaines avant de reprendre le programme.

La Namibie a complètement inoculé un peu plus de 26.000 personnes sur une population de 2,5 millions. Le pays a administré plus de 124.000 doses de vaccin, selon une déclaration du ministère de la Santé faite le 4 juillet.

Malgré son paiement pour participer à COVAX, initiative mondiale de distribution du vaccin, la Namibie a reçu seulement 67.200 des 108.000 doses qui lui étaient attribuées. Elle anticipe de recevoir le reste en juillet et août.

Le ministre de la Santé Kalumbi Shangula a déclaré aux journalistes le 30 juin : « La majorité de ces doses ont été consommées et il reste seulement des stocks limités. Nous continuerons à vacciner partout où les stocks de vaccin restent disponibles. »

« Il est évident qu’il vaut mieux avoir un peu de protection que pas du tout. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.