Africa Defense Forum

L’UE investit dans les centres africains de production de vaccin du Covid-19

Reading Time: 3 minutes

PERSONNEL D’ADF

L’Union européenne (UE) a annoncé lors de la Conférence au sommet mondiale sur la santé à la fin mai qu’elle investirait 100 milliards d’euros (plus de 122 milliards de dollars) pour construire des centres de production de vaccin du Covid-19 en Afrique.

L’investissement de l’UE aidera à renforcer les efforts de longue date pour réduire la dépendance des pays africains sur l’importation des médicaments pour traiter les maladies mortelles.

La contribution pourrait inclure une aide et un financement européens directs des agences de développement nationales et de la Banque européenne d’investissement, selon le reportage du Financial Times de Londres. L’UE souhaite aussi renforcer la capacité de réglementation, y compris l’établissement de l’Agence africaine des médicaments, organe régulateur de médicaments du continent.

Ayoade Alakija, coprésidente de l’Alliance africaine pour la livraison des vaccins, a bien accueilli les nouvelles concernant le soutien de l’UE. Le Dr Alakija a déclaré au Financial Times que l’alliance pensait installer des centres de fabrication futurs dans trois sites : le Rwanda, l’Afrique du Sud et l’Institut Pasteur du Sénégal.

« Le meilleur atout de l’Afrique est son peuple. Nous sommes à vos côtés », a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, selon un rapport du journal The National des Émirats arabes unis. « Nous mobiliserons les ressources nécessaires pour reprendre la croissance. Pour l’Afrique et pour une reprise vraiment mondiale. »

Les efforts de l’UE sont conçus pour coïncider avec l’objectif de l’Union africaine visant à produire 60 % des besoins africains courants de vaccin tels que ceux contre la polio et l’hépatite A, sur le continent en 2040, selon le Financial Times. Pour le moment, seulement 1 % de ces vaccins sont produits en Afrique.

Une semaine après l’annonce de l’UE, la Société financière internationale (IFC) a déclaré qu’elle explorerait la fourniture d’une aide aux producteurs africains pour renforcer la fabrication de vaccin. Les partenaires de l’IFC, notamment l’US International Development Finance Corp., l’agence française de développement du secteur privé Proparco et l’institution financière allemande de développement, ont déclaré qu’ils aideraient à financer les centres de vaccin sur le continent.

« Nous devons vacciner le plus rapidement possible un nombre maximum de personnes… dans le monde entier », a déclaré le président français Emmanuel Macron selon un reportage de Reuters. « C’est notre devoir moral ; c’est aussi dans l’intérêt de tous. »

Le président américain Joe Biden a soutenu au début mai le renoncement aux droits de propriété intellectuelle pour les vaccins du Covid-19, action qui permettrait à d’autres pays de produire les vaccins développés aux USA.

« Ce sont les premières étapes majeures visant à vacciner le monde entier contre le Covid-19 », a déclaré à Reuters Fatima Hassan, directrice de l’initiative sud-africaine de la justice de la santé, après la décision de M. Biden.

À la fin mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l’Afrique nécessitait 20 millions de doses de vaccin du Covid-19 pour que les pays africains administrent une deuxième dose à ceux qui avaient déjà reçu la première. La demande est venue après une hausse d’infections de Covid-19 dans 11 pays africains.

« Nous surveillons la situation très étroitement », déclare le Dr Rebecca Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Nous constatons que nous sommes en équilibre précaire sur le fil du rasoir. Cela rend donc encore plus important le déploiement rapide des vaccins du Covid-19. »

Le Dr Moeti déclare que 200 millions de doses additionnelles sont nécessaires pour vacciner avant la fin septembre 10 % de la population africaine, qui s’élève à environ 1,2 milliard.

L’UE s’est engagée à faire don d’au moins 100 millions de doses de vaccin du Covid-19 aux pays en voie de développement cette année, selon le magazine Fortune. Les États-Unis ont promis de faire don de 80 millions de doses. Une partie importante de cette donation sera faite par l’intermédiaire de COVAX, le mécanisme mondial pour distribuer les vaccins équitablement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.