Africa Defense Forum

Un nouvel emploi pour le manioc en Zambie : désinfectant pour les mains

Reading Time: 2 minutes

THOMSON REUTERS FOUNDATION

Pour faire face à un climat plus sec, la fermière zambienne Pamela Nyirenda est passée en 2019 à la culture du manioc résistant à la sécheresse, ainsi que d’autres nouvelles récoltes nécessitant peu d’eau telles que la noix de terre et le niébé.

Mais en 2020, son champ de manioc lui a donné non seulement une bonne récolte mais aussi une aubaine financière, alors que les acheteurs s’arrachent les tubercules pour produire de l’éthanol utilisé dans le désinfectant pour les mains à base d’alcool.

Alors que la pandémie du Covid-19 frappe l’Afrique, la farine de manioc se vend en Zambie à un prix pouvant atteindre 5.000 kwachas (270 dollars) la tonne, forte augmentation comparé à la même époque en 2019, selon le syndicat national des fermiers de Zambie.

« C’est la deuxième année que je [le] cultive et j’ai récolté 10 tonnes de tubercules de manioc », déclare-t-elle. Elle s’attend à gagner près de deux fois plus que l’an dernier pour son manioc en 2020.

Musika, organisme agricole zambien sans but lucratif, note que plus de 25.000 fermiers zambiens, dont beaucoup sont des femmes, cultivent maintenant des variétés de manioc résistant à la sécheresse, comparé à 5.000 il y a 5 ans.

Pamela Hamasaka, directrice des affaires corporatives pour Musika, déclare que la demande pour l’éthanol de manioc a grimpé en Zambie alors que les entreprises se précipitent pour produire plus de désinfectant pour les mains afin de contrôler la propagation de la pandémie mortelle du Covid-19.

En mai 2020, 250 tonnes de farine de manioc par jour étaient transformées en éthanol pour fabriquer du désinfectant pour les mains et d’autres produits vendus localement ou exportés aux pays voisins, déclare-t-elle.

Mais certains experts craignent que la transformation des récoltes alimentaires en éthanol ne nuise à la sécurité alimentaire de la région, alors que le ralentissement économique mondial du Covid-19 conduit à des interdictions d’exportation supplémentaires.

Le ministère de l’Agriculture de Zambie prévoit que le pays produira un peu plus d’un million de tonnes de farine de manioc en 2020.

Leave A Reply

Your email address will not be published.