Africa Defense Forum

L’ouganda Déploie Son Armée Pour Combattre Les Locustes

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

Alors que les criquets pèlerins envahissent l’Afrique de l’Est en février 2020, l’Ouganda déploie 2.000 soldats pour lutter contre ces parasites.

Les troupes ougandaises ont utilisé du pesticide sur le terrain et les autorités ont essayé d’obtenir des hélicoptères pour effectuer une pulvérisation aérienne.

Toutefois, le major-général Sam Kavuma, commandant adjoint des forces terrestres de la Force de défense du peuple ougandais, déclare que les locustes peuvent résister à de tels efforts.

« Il existe un défi, qui est sur le point d’être résolu : il concerne le soutien aérien pour conduire la pulvérisation », déclare le général Kavuma à Voice of America. « Nous nous occupons beaucoup de ceux qui sont sur le sol. Mais lorsque nous les tuons, ou pendant la pulvérisation, ils sautent et s’en vont au sommet des arbres, là où nos pompes ne peuvent pas les atteindre. »

L’Ouganda est l’un des 8 pays d’Afrique de l’Est qui enregistrent une baisse de rendement des récoltes à cause de l’infestation des locustes. Les autres pays sont Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan du Sud et la Tanzanie.

L’Éthiopie, le Kenya et la Somalie ont été les plus affectés par ces parasites qui dévorent les récoltes.

Au mois d’avril, un autre essaim de locustes, plus jeunes et plus agressifs, a frappé l’Afrique de l’Est. Les Nations unies estiment que le second essaim pourrait être 20 fois plus grand que le premier. Il pourrait même devenir 400 fois plus grand au moment de la saison des pluies en juin, au début de la récolte.

Parmi l’infestation, les organisations d’assistance se précipitent pour assurer que suffisamment de nourriture soit distribuée dans les zones rurales.

« Dans certains pays où ces actions ou ces mesures commencent à être adoptées, des limitations ont affecté l’accès à l’aide humanitaire », déclare Steven Burak d’ACTED, un groupe d’assistance humanitaire, à Voice of America.

« C’est la tempête parfaite. Nous le constatons alors que des pluies de longue durée vont commencer au cours des prochains mois dans la Corne de l’Afrique : c’est le moment idéal pour une hausse du nombre de criquets pèlerins. Et maintenant, en même temps que cette hausse, vous avez aussi la récolte. Donc, lorsque la récolte sera prête, nous la verrons fortement affectée par le nombre de locustes dans les essaims. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.