Africa Defense Forum

L’Armée de l’air nigérienne réceptionne un aéronef C-130 Hercules

0

PERSONNEL D’ADF

Le gouvernement des États-Unis a livré le troisième avion C-130 Hercules à l’Armée de l’air du Niger au début janvier. L’aéronef soutiendra les opérations humanitaires et la lutte contre les groupes extrémistes dans la région du Sahel.

Lors de la cérémonie de transfert dans une base aérienne de Niamey, le ministre nigérien de la Défense Alkassoum Indatou a déclaré que la donation démontrait le caractère robuste de la coopération bilatérale entre le Niger et les États-Unis.

« Il est important de souligner que le soutien des États-Unis pour le projet des C-130 est plus constructif car il inclut tous les secteurs, depuis la gestion jusqu’à la mise en œuvre opérationnelle de cet aéronef », a-t-il dit dans un rapport sur overtdefense.com.

Les États-Unis ont livré le premier C-130 au Niger en janvier 2021. Cet avion est employé pour les opérations humanitaires et les mouvements des troupes et des véhicules. Le deuxième C-130 a été livré en décembre 2021.

Les États-Unis fournissent aussi le développement de l’infrastructure, la formation d’entretien, des consultants, des pièces détachées d’aviation et autre équipement.

Grâce au programme C-130, les États-Unis ont formé 16 pilotes nigériens, 19 préposés à l’entretien, 6 chefs d’équipe, 5 chefs de chargement et 1 mécanicien navigant. Ils ont aussi rénové un hangar pour C-130 dans une base aérienne de Niamey et construit un nouveau hangar pour C-130 dans une base aérienne d’Agadez, selon le rapport sur overtdefense.com.

Depuis 2015, les États-Unis ont investi plus de 30 millions de dollars pour aider à développer le programme des C-130 de l’Armée de l’air nigérienne, notamment des fonds pour acheter des pièces détachées, du carburant et des équipements de soutien, selon un rapport dans Military Africa.

M. Indatou a déclaré selon un reportage dans defenceWeb : « Le soutien du partenaire a permis un renforcement remarquable des capacités logistiques et opérationnelles de l’Armée de l’air. Cette dernière bénéficie toujours de l’expertise et du soutien des partenaires américains dans l’exploitation de la flotte des C-130. »

Le troisième C-130 livré au Niger est un ancien WC-130H de l’Armée de l’air des États-Unis qui a fait l’objet d’une remise en état de quatre ans par la société belge Sabena Aerospace avant d’être livré, selon un reportage du magazine Scramble de la Dutch Aviation Society.

Susan N’Garnim, chargée d’affaires par intérim à l’ambassade des États-Unis au Niger, a remarqué pendant la cérémonie de transfert que le projet C-130 du gouvernement américain au Niger remonte à 44 ans. Elle a déclaré selon un reportage de defenceWeb que les États-Unis continueront à soutenir « le combat [du Niger] contre le terrorisme et l’insécurité régionale ».

Les régions troublées se trouvent à la périphérie du pays. Une voie de trafic d’armes passe par la frontière Nord du Niger avec la Libye, puis vers l’Ouest le long de la frontière algérienne et dans la région des trois frontières entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali. L’État islamique dans le Grand Sahara, le Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin (JNIM) affilié à al-Qaïda et d’autres groupes sont actifs dans la région.

Au Sud-Est, le long de la frontière entre le Niger et le Nigeria dans la région du bassin du lac Tchad, Boko Haram et la Province d’Afrique de l’Ouest de l’État islamique ont provoqué une destruction généralisée.

Le major Andrew Caulk, porte-parole du commandement des opérations spéciales des États-Unis en Afrique, a déclaré au magazine Air & Space Force : « Vous avez cette situation dans laquelle il y a beaucoup d’instabilité autour du Niger. Malgré cela, nous les avons vus faire un travail extraordinaire pour réussir à garder ces menaces à l’extérieur de leur pays. Pour la plupart, elles restent confinées dans les régions frontalières. »

Leave a Reply