Africa Defense Forum

Covax Déploie Le Vaccin En Afrique

Un mécanisme mondial de distribution équitable de vaccin assure la disponibilité gratuite de millions de doses sur le continent

Reading Time: 4 minutes

Article par le PERSONNEL D’ADF | Photos par AFP/GETTY IMAGES

Plus de vingt pays africains ont commencé à administrer gratuitement des millions de doses de vaccin du Covid-19 grâce à COVAX, le mécanisme mondial de distribution équitable des injections.

Lors du déploiement initial en mars 2021, des politiciens proéminents, des membres du personnel de sécurité et des agents de santé de première ligne ont été parmi les premiers à recevoir le vaccin. Les États-Unis ont promis de fournir 4 milliards de dollars pour soutenir COVAX.

Au Ghana, le président Nana Akufo-Addo et la Première dame Rebecca Akufo-Addo ont reçu les deux premières injections.

Le Dr Ngong Cyprian du Nigeria reçoit une dose de vaccin du Covid-19 livrée grâce à COVAX.

« Il est important que je démontre par l’exemple la sécurité de ce vaccin en étant le premier à le recevoir, pour que tous les Ghanéens puissent se sentir confortables d’accepter ce vaccin », a déclaré M. Akufo-Addo lors d’une retransmission en direct.

Dirigé par les Nations unies, COVAX fait partie de l’Access to COVID-19 Tools Accelerator, lancé en avril 2020 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Commission européenne et la France. COVAX négocie les prix pour assurer un accès équitable au vaccin, aux diagnostics et aux traitements du Covid-19, sans tenir compte de la richesse du pays.

Le programme vise à distribuer 2 milliards de doses du vaccin d’AstraZeneca dans le monde entier à la fin 2021. Parmi ces doses, 600 millions sont réservées aux pays africains, ce qui est suffisant pour vacciner 20 % de la population du continent, selon l’OMS.

Les doses sont affectées de façon égalitaire à chaque pays après exécution par chacun d’eux d’une évaluation de préparation au vaccin. La distribution est soutenue par Gavi, l’Alliance du Vaccin, et par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies. COVAX soutient aussi la recherche, le développement et la fabrication de plusieurs vaccins du Covid-19.

Le président nigérian Muhammadu Buhari reçoit un vaccin livré grâce à COVAX.

En date du 10 mars 2021, les responsables avaient livré 10 millions de doses aux pays africains par l’intermédiaire de COVAX. Ces doses ont eu un impact immédiat, en protégeant certaines personnes parmi les plus vulnérables.

La Côte d’Ivoire a aussi reçu des doses de vaccin par l’intermédiaire de COVAX. Le personnel clinicien, les enseignants et les membres des forces de sécurité ont été les premiers à être vaccinés.

Marc Vincent, représentant de l’Unicef en Côte d’Ivoire, déclare dans un article sur le site Web des Nations unies : « Les vaccins sauvent la vie. Alors que les professionnels de la santé et les autres membres des équipes de première ligne sont vaccinés, nous verrons un retour progressif à la vie normale, en particulier pour les enfants. Dans l’esprit d’une couverture santé universelle, nous ne devons laisser personne en arrière. »

Les professionnels des soins de santé et ceux qui travaillent en première ligne ont été les premiers à être inoculés au Nigeria.

Peter Hawkins, représentant du pays pour l’Unicef, a déclaré à Al Jazeera qu’il y avait encore beaucoup de chemin à faire pour satisfaire à « nos obligations à l’égard du peuple nigérian. »

« Mais près de 4 millions de doses est une quantité tout de même considérable », dit-il au sujet des premières livraisons de COVAX. « C’est un pas en avant fantastique pour le Nigeria et un pas en avant fantastique pour toute l’Afrique ; les gens vont se faire vacciner. Cela ne fait pas de doute. »

Parmi les premiers pays africains à recevoir le vaccin grâce à COVAX, on compte l’Angola, la Gambie, le Kenya, le Malawi, le Mali, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, le Rwanda,
Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal et le Soudan.

Patrick Amoth, directeur général du ministère de la Santé du Kenya, fut l’un des premiers à recevoir une injection dans le pays.

« Je me sens très bien, a déclaré M. Amoth à Reuters. Le vaccin est sans danger. »

Alors que d’autres pays recevaient le vaccin du Covid-19, le Rwanda a installé une infrastructure spéciale pour assurer le stockage à très basse température, qui est requis pour certains vaccins.

« Ces doses du vaccin du Covid-19 provenant du mécanisme COVAX représentent un effort mondial sans précédent pour assurer un accès équitable au vaccin du Covid-19 », a déclaré le Dr Mwinga Kasonde, représentant de l’OMS dans le pays, au journal rwandais Taarifa.

Omer Ahmed Al-Nagib, ministre soudanais de la Santé, a déclaré que la campagne de vaccination du pays donnerait priorité aux agents de santé et aux personnes âgées.

« La quantité [de doses de vaccin] obtenue aujourd’hui sera suffisante pour vacciner un pourcentage élevé des professionnels de la santé, a déclaré M. Al-Nagib à l’Agence France-Presse. Puisqu’ils sont plus exposés à l’infection [ils obtiendront le vaccin en premier], dans le but d’offrir un service de santé sécurisé pour nos citoyens. Le vaccin sera gratuit pour tous les citoyens. D’autres livraisons nous parviendront par la suite, si Dieu le veut. »  

Leave A Reply

Your email address will not be published.