Africa Defense Forum

Les États-Unis financent la construction des cliniques pour contagieux au Botswana

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

Pour prendre de vitesse la propagation du Covid-19, il est essentiel de pouvoir traiter les patients en les isolant.

Alors que les hôpitaux du Botswana luttent contre une hausse de cas positifs, les États-Unis ont fait don de près de 1,7 million de dollars pour construire 14 cliniques pour contagieux dans des régions reculées et défavorisées.

Les responsables de l’ambassade des États-Unis au Botswana, du ministère de la Santé et du Bien-être du pays, et des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies ont visité des emplacements proposés pour les cliniques à Maun et Kasane à la mi-mars.

Les États-Unis ont aussi fait don de près de 30.000 dollars sous forme d’équipement de protection individuelle au ministère de la Santé et du Bien-être du Botswana.

Dans un e-mail adressé à ADF, l’ambassade des États-Unis au Botswana déclare que l’hôpital d’enseignement Sir Ketumile Masire de Gaborone ne pouvait pas satisfaire à la demande alors que le pays était en proie à une autre vague d’infections. Les cliniques pour contagieux aideront à traiter les patients plus près de chez eux dans les régions reculées et allègeront le fardeau de l’hôpital d’enseignement.

Ces cliniques continueront à traiter les maladies contagieuses lorsque la pandémie aura pris fin.

L’ambassade des États-Unis déclare que le refus d’accepter l’existence du Covid-19 n’est pas un problème au Botswana parce que le gouvernement a imposé le port du masque et encouragé la distanciation physique et le lavage des mains. Il a aussi imposé des confinements et des couvre-feu, des limites sur le nombre de personnes dans une foule, et des contrôles de température et des informations de contact pour entrer dans tout établissement.

À la fin mars, le Botswana a commencé sa campagne de vaccination après s’être procuré 100.000 doses de vaccin du Covid-19 par l’intermédiaire de COVAX, le mécanisme mondial de distribution équitable des vaccins. Ce pays d’environ 2,3 millions de personnes a reçu des vaccins fabriqués par AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Jan Sadek, ambassadeur de l’Union européenne au Botswana, a déclaré dans un reportage du journal botswanais The Monitor : « Cette livraison de vaccin est réellement le résultat des efforts du gouvernement du Botswana, qui a financé le vaccin par ses propres moyens. Et elle suit les succès enregistrés dans la gestion de la pandémie, pendant laquelle le gouvernement a assuré de façon remarquable la sécurité du pays, malgré tous les défis. »

Les professionnels de la santé de première ligne et les personnes de plus de 55 ans vont recevoir les premières injections.

Lorsque le nombre de cas positifs de Covid-19 a grimpé à la fin février, le président botswanais Mokgweetsi Masisi a prolongé le couvre-feu de nuit jusqu’à la fin mars. Il a aussi levé l’interdiction de vente des produits alcoolisés. Plus de 50.000 personnes travaillent dans l’industrie des boissons alcoolisées du pays.

« Bien qu’elle ait été nécessaire à l’époque, le gouvernement s’est néanmoins inquiété de l’effet d’une interdiction temporaire de vente d’alcool sur l’industrie, et par extension sur l’économie du pays », a dit M. Masisi à Voice of America.

Leave A Reply

Your email address will not be published.