Les États-Unis fournissent des ambulances pour aider le Tchad à lutter contre le Covid-19 - Africa Defense Forum

Les États-Unis fournissent des ambulances pour aider le Tchad à lutter contre le Covid-19

0
Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

Dans le cadre de son appui dans la lutte continue du Tchad contre le Covid-19, l’état-major unifié des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) a fait don de deux ambulances neuves au Centre de coordination des opérations des évacuations sanitaires aéroportées (CCOES).

Ces ambulances situées à la base aérienne d’Adji Kossei, dans la capitale de N’Djaména, aideront le Tchad à réagir aux cas positifs de Covid-19 dans cette ville de près de 1 million d’habitants. En date de la mi-juillet, le Tchad avait signalé un peu moins de 900 cas positifs de Covid-19 et 75 décès depuis la détection du premier cas de cette maladie respiratoire mortelle en mars dernier.

Le Tchad est l’un des pays africains les moins frappés par le Covid-19. C’est aussi l’un des pays les moins peuplés du continent, et dont la population est la plus jeune. L’âge médian y est de 16 ans. On a découvert que le Covid-19 se propageait le plus dans les régions à forte densité de population, et qu’il était particulièrement mortel pour les personnes de plus de 60 ans

Selon Le Sahel, publication basée à N’Djaména, le Tchad possède 11 patients traités pour le Covid-19. Le pays a progressivement relâché ses restrictions de confinement et il est probable qu’il rouvrira complètement à la fin du mois.

Si le Covid-19 était sujet à une recrudescence, le ministre de la Santé publique Mahamoud Youssouf Khayal a déclaré au parlement que le pays nécessiterait davantage d’équipement médical, selon l’agence Anadolu de Turquie. La formation et l’équipement fournis par les États-Unis renforcent la capacité du Tchad à répondre au Covid-19 et aux autres urgences.

Le colonel Mahamat Brahim Haggar, directeur du CCOES, a reçu les ambulances remises par le major Michael Hill, haut fonctionnaire de la défense par intérim rattaché à l’ambassade des États-Unis à N’Djaména. Le colonel Haggar a remarqué que les ambulances aideraient aussi les forces armées tchadiennes dans leurs efforts de lutte contre les extrémistes de la région occidentale autour du lac Tchad.

Le Tchad participe à la Force conjointe du G5 Sahel qui combat les forces extrémistes dans la région de séparation entre le Sahara et l’Afrique du Nord d’une part, et l’Afrique subsaharienne d’autre part.

Les ambulances aideront le CCOES à transférer rapidement les soldats blessés depuis l’aérodrome vers le principal hôpital militaire pour y être soignés, a déclaré le colonel Haggar à tchadinfos.com.   « Avec ces deux ambulances à la base aérienne d’Adji Kossei, le CCOES va gagner un temps précieux en recevant des patients transportés par avion depuis les zones de batailles, en les stabilisant grâce à une aide médicale vitale », a-t-il déclaré.

Les États-Unis ont remis aux forces tchadiennes plusieurs véhicules et une assistance additionnelle au cours des derniers mois. Cela pourra les aider à combattre la propagation du Covid-19 et la propagation de l’extrémisme dans la région.

Les ambulances s’inscrivent dans le cadre des efforts américains pour promouvoir l’état de préparation médicale des forces armées du Tchad. En décembre dernier, 12 professionnels médicaux de l’Armée de l’air tchadienne ont complétés le cours rigoureux d’évacuation des blessés des forces armées des États-Unis. Cents autres membres de l’armée tchadienne ont reçu une formation en soins de sauvegarde de la vie pour les traumatismes du champ de bataille, fournie par le bureau de coopération en matière de sécurité de l’ambassade des États-Unis. Le colonel Haggar, qui est médecin, a suivi une formation dans des centres médicaux américains.

« Les États-Unis continuent à promouvoir le sauvetage des vies tchadiennes en améliorant les capacités médicales militaires du Tchad », a déclaré l’AFRICOM sur Facebook lors de son annonce de présentation des ambulances.

Laisser un commentaire