CONCURRENTS ET CAMARADES

CONCURRENTS ET CAMARADES

L’osma Montre Que La Compétition Athlétique Entre Les Soldats Peut Avoir Un Grand Impact

PERSONNEL D’ADF – PHOTOS PAR OSMA

L’Organisation du sport militaire en Afrique en Afrique (OSMA) a été créée avec un objectif simple à l’esprit : bâtir des ponts d’amitié grâce aux sports. Les organisateurs pensent que la compétition athlétique entre les soldats de l’ensemble du continent peut accomplir ce que des heures d’exercice, des conférences et
d’autres entraînements militaires ne pourraient pas accomplir.

« Elle contribue à l’effort de paix global en développant les idéaux de fraternité, d’hospitalité, d’intégration et d’entente mutuelle qui caractérisent les forces armées africaines », déclare le colonel David Kadré du Burkina Faso, président de l’OSMA, à journaldebrazza.com. « Ces idéaux sont chers à nos dirigeants africains pour le développement économique et l’émergence de notre cher continent. »

Fondée en 1994, l’OSMA est la branche régionale africaine du Conseil international du sport militaire, organisation fondée il y a 71 ans et basée à Bruxelles. Le siège social de l’OSMA est situé à Yaoundé (Cameroun) et elle organise des tournois annuels de boxe, de basket-ball, de football et autres sports. Elle compte 45 pays membres.

Les concurrents déclarent que les avantages de la compétition athlétique peuvent être constatés très loin des centres de sport. Des études sur les athlètes militaires ont montré qu’elle peut aider les soldats à éviter les blessures ailleurs que sur les champs de bataille et à se rétablir des traumatismes psychologiques causés par la guerre. 

Les concurrents s’affrontent lors de CAMBOXE 2018 à Alger (Algérie).

En octobre 2018, environ 100 boxeurs de 14 pays se sont rencontrés à Alger (Algérie) pour le cinquième championnat de boxe militaire africain (CAMBOXE). Pendant cinq jours de compétition acharnée, les participants ont non seulement boxés mais aussi discutés des questions d’intérêt mutuel et se sont réunis lors d’événements sociaux et de festivités. Les athlètes algériens ont gagné le plus de médailles, suivis par ceux du Kenya et de la Tunisie. 

En 2018 aussi, des athlètes de l’OSMA ont participé à une course de cross à Luanda (Angola) et à un championnat de basket-ball à Brazzaville (République du Congo), dans lequel le Congo a remporté la première place, devant le Maroc et l’Angola.

Le colonel Kadré déclare que les événements, auxquels assistent les supporteurs provenant de toutes les classes sociales, offrent une excellente opportunité de promouvoir les relations entre civils et militaires. Il pense qu’ils aident à humaniser les soldats.

« Un tableau d’amitié entre le peuple et l’armée, c’est de cela qu’une nation a besoin, déclare-t-il. C’est seulement lorsque le peuple et l’armée sont unis que nous pouvons dire que la relation est équilibrée. »

Le colonel Kadré espère aussi qu’une organisation telle que l’OSMA pourra réparer l’image des forces armées africaines, qui a été trop souvent souillée par l’indiscipline et les accusations de violence contre les civils. « Les histoires de guerre et de destruction éclipsent en général les bonnes nouvelles. Mais le sport est quelque chose qui peut conduire à des changements », déclare-t-il. 

« J’espère que les pays africains utiliseront le sport comme moyen d’éviter les disputes et permettront des changements positifs de développement et d’amitié, déclare le colonel Kadré. Cela est précisément l’un des objectifs principaux de l’OSMA, et c’est aussi quelque chose pour laquelle l’organisation fait de grands efforts au niveau du continent. »  q