Africa Defense Forum

Le Kenya ouvre une usine d’oxygène médical à Nakuru

0

PERSONNEL D’ADF

Alors que le Kenya affrontait sa sixième vague d’infections de Covid-19, il a ouvert une usine d’oxygène qui servira les installations de soins de santé à Nakuru, à environ 160 km au Nord-Ouest de Nairobi.

L’usine, lancée au début juillet, va bénéficier à toute la région de la vallée du Grand Rift, selon les officiels. L’oxygène médical est crucial pour soigner les patients de Covid gravement atteints.

Le projet est le fruit d’une collaboration entre Topcare Limited et Oxygen Hub. Topcare est une société locale de portefeuille qui gère des entreprises de soins de santé. Oxygen Hub est une initiative qui travaille avec les entrepreneurs en Afrique subsaharienne pour produire et distribuer l’oxygène médical à un prix abordable ; elle a été lancée par l’Institut pour les technologies transformatives, qui possède une succursale à Nairobi.

Le partenariat vise à augmenter la production d’oxygène dans les hôpitaux de taille petite ou moyenne près des villes et des zones rurales. Les hôpitaux petits et moyens traitent la majorité des patients au Kenya, selon un reportage par le magazine HealthCare Africa. Le partenariat livrera aussi de l’oxygène aux hôpitaux selon un calendrier planifié.

Topcare et Oxygen Hub ont ouvert leur première usine d’oxygène à Kitengela, à 30 km au Sud de Nairobi, en juillet 2021.

La PDG de Topcare Ruth Wambui, citant une étude de 2021 conduite par le ministère kényan de la Santé, déclare que la disponibilité de l’oxygène dans les hôpitaux du pays est bien inférieure à ce qui est nécessaire. La nouvelle usine peut produire jusqu’à 200 bonbonnes d’oxygène par jour.

« Notre souhait est de combler cette lacune en assurant que tous ceux qui nécessite l’oxygène médical, que ce soit dans une clinique, dans un village ou dans un grand centre, obtiennent ce service important », a déclaré Ruth Wambui au journal kényan The Star.

Herma Gebru, présidente-directrice générale d’Oxygen Hub, déclare qu’il y avait un manque d’oxygène médical en Afrique avant que Covid-19 n’apparaisse. Oxygen Hub a dix usines d’oxygène médical en Éthiopie, au Kenya et au Nigeria.

Mme Gebru a déclaré au Star : « Le besoin d’oxygène médical continuera après Covid ; seulement 40 % environ de la demande est satisfaite. Nous voyons donc un manque de consommation d’oxygène avant et après Covid-19. Cette carence perdurera et c’est le besoin que nous essayons d’adresser. »

Le nombre de cas positifs de Covid au Kenya a augmenté de 92 % de la mi-mai à la mi-juin, comparé aux quatre semaines précédentes. C’est le deuxième pays africain à avoir signalé une sixième vague après Maurice.

Le ministère de la Santé a éliminé le port obligatoire du masque dans le pays en mars, mais il a restauré le port du masque dans les lieux publics d’intérieur et dans les véhicules de transport en commun et les vols à la fin juin. Le Kenya a signalé un taux de positivité de Covid de 12,6 % le 20 juin, sa plus haute valeur depuis quatre mois, selon un reportage du journal The East African.

Le 17 juillet, le taux de positivité du pays a baissé à 4,3 %, avec la majorité des infections signalées à Nairobi. À cette date, trois patients étaient dans des unités de soins intensifs, branchés sur un respirateur, et dix autres étaient soignés avec l’oxygène médical, selon The Star.

Leave A Reply

Your email address will not be published.