Africa Defense Forum

Pour des millions de personnes, « l’obnubilation » pourrait faire partie du rétablissement après Covid

0

PERSONNEL D’ADF

Pour des millions de personnes, se rétablir après une infection initiale de Covid-19 est seulement le commencement. Les mois qui suivent peuvent apporter une série de problèmes de santé débilitants, notamment la condition appelée « obnubilation ».

Bien que ce ne soit pas une expression médicale, l’obnubilation provoque un mélange de symptômes qui affectent la capacité de penser clairement, prendre des décisions, se concentrer sur des tâches et se souvenir.

L’obnubilation fait partie de la série de symptômes après l’infection qui sont appelés le Covid long et peuvent durer quelques mois après le rétablissement de l’infection initiale. Les chercheurs estiment qu’environ 43 % des personnes qui se rétablissent de Covid développeront une forme de Covid long. Les trous de mémoire, qui sont une caractéristique de l’obnubilation, sont le deuxième symptôme le plus fréquemment signalé du long Covid, après la fatigue générale.

Puisque près de 11,2 millions d’Africains se sont rétablis de Covid, le Covid long pourrait rester une condition chronique qui transformera la vie de millions de personnes sur le continent.

Une étude internationale publiée vers le milieu de l’an dernier par le journal eClinicalMedicine du Lancet a étudié l’impact du Covid long sur les gens qui l’ont éprouvé. L’obnubilation est un symptôme pour 85 % des personnes participant à l’étude. Près de 90 % des gens signalant une obnubilation ont déclaré qu’elle affectait leur capacité de travailler et d’effectuer leurs activités quotidiennes.

Environ les deux tiers de ceux-ci ont signalé qu’ils avaient éprouvé l’obnubilation pendant les trois premiers mois après le rétablissement de l’infection. Plus de la moitié ont signalé des symptômes d’obnubilation sept mois après le rétablissement.

Les IRM du cerveau des sujets de l’étude ne montrent rien d‘anormal dans 87 % des cas. Cela a incité certains médecins à ignorer les symptômes du Covid long comme étant psychologiques plutôt que physiques.

Une étude du Covid long conduite en 2022 a découvert que les symptômes tels que l’obnubilation peuvent persister jusqu’à 15 mois.

Dans cette perspective, les chercheurs suggèrent que les gens souffrant de l’obnubilation après une infection de Covid-19 prennent des mesures pour alléger les difficultés provoquées par la condition. Voici certaines adaptations à envisager :

  • Planifier la journée et créer une routine.
  • Agir lentement pour éviter de déclencher la fatigue ou l’exhaustion.
  • Rester actif : l’exercice augmente le débit d’oxygène au cerveau et améliore la santé générale.
  • Bien manger avec une attention particulière prêtée à la nourriture anti-inflammatoire.

La cause exacte de l’obnubilation et des autres symptômes du Covid long reste incertaine.

Une étude conduite par les Instituts américains de la santé ont découvert que la réponse immunitaire du corps à Covid endommage les vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau, ce qui produit des fuites de sang, des caillots et autres complications.

La chercheuse sud-africaine Resia Pretorius, professeur de sciences physiologiques à l’université de Stellenbosch, pense avoir découvert la cause de l’obnubilation et des autres complications du Covid long : les caillots de sang microscopiques.

« [S]i ces micro-caillots circulent, ils endommagent la vasculature, c’est-à-dire les vaisseaux sanguins », a déclaré le professeur Pretorius à National Public Radio. À son tour, ce phénomène empêche l’oxygène d’atteindre les cellules du corps et du cerveau.

« Et cela peut être lié à tous les symptômes persistants qui ont été notés avec le Covid long », a-t-elle dit.

En identifiant les micro-caillots comme cause probable du Covid long, sa recherche donne aux médecins un outil important pour aider les patients qui se plaignent du Covid long, lequel ne fournit souvent aucune indication dans les tests de laboratoire.

« Le simple fait que nous n’ayons pas encore de dépistage facile et disponible pour diagnostiquer le Covid long ne veut pas dire que la maladie n’existe pas. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.