Africa Defense Forum

Les comprimés de Paxlovid pourraient « changer la donne »

0

PERSONNEL D’ADF

Les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC africains) ont conclu un accord avec la société pharmaceutique américaine Pfizer pour fournir un approvisionnement de comprimés antiviraux Paxlovid au continent.

Une étude de novembre 2021 a montré que ces comprimés sont efficaces à près de 90 % pour empêcher les hospitalisations et les décès liés à Covid-19 chez les adultes sujets à des risques élevés, lorsqu’ils sont administrés dans un délai de trois jours après l’apparition des symptômes. En vertu d’un protocole d’accord (MOU) signé par Pfizer, les pays africains recevront les comprimés à bas prix, sans que la société ne fasse de bénéfices.

Les CDC africains avaient cherché à utiliser Paxlovid depuis janvier dernier. Le service juridique de l’Union africaine a analysé le MOU pendant quatre mois environ avant d’accepter l’accord au début juillet.

« Nous allons pouvoir mettre ce traitement particulier à la disposition des pays africains », a déclaré le Dr Ahmed Ogwell Ouma, directeur intérimaire des CDC africains, à Al Jazeera. La question de savoir quand les fournitures de Paxlovid seront expédiées au continent demeure incertaine.

Pendant l’étude de 2021 de Pfizer, aucun décès n’a été signalé chez les patients qui ont pris Paxlovid, comparé à dix décès chez les patients qui ont reçu un placebo. Pfizer a caractérisé Paxlovid comme « un vrai changement de donne » dans la lutte contre Covid.

« Étant donné l’impact mondial que Covid-19 continue à avoir, nous sommes restés directement concentrés sur la science et nous avons satisfait à nos responsabilités pour aider les systèmes et les institutions de soins de santé du monde entier tout en assurant un accès vaste et équitable pour les gens, où qu’ils soient », a déclaré Albert Bourla, PDG de Pfizer, dans une annonce de presse.

Selon Pfizer, les comprimés peuvent être généralement utilisés comme traitement à la maison pour relâcher le stress sur les systèmes de santé et réduire les infections des agents de santé. Paxlovid fonctionne en bloquant une enzyme clé dont Covid a besoin pour se reproduire. Il est constitué de deux médicaments, le nirmatrelvir et le ritonavir, qui sont pris ensemble deux fois par jour pendant cinq jours.

En mars, le Dr John Nkengasong, ex-chef des CDC africains, a déclaré que l’agence négociait aussi avec la société pharmaceutique américaine Merck pour obtenir un approvisionnement de ses comprimés Lagevrio contre COVID. Un panel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a approuvé en mars Lagevrio pour les patients de Covid sujets à un risque élevé, selon un reportage de Reuters.

L’OMS déclare qu’elle anticipe que le nombre de décès de Covid en Afrique chutera de près de 94 % en 2022, comparé à l’an dernier.

Le Dr Rebecca Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle en juin : « Nos plus récentes analyses suggèrent que les estimations de décès dans la région africaine diminueront à environ 60 par jour en 2022. L’an dernier, nous perdions en moyenne 970 personnes par jour. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.