Africa Defense Forum

Une appli somalienne simplifie les soins de santé et la riposte au Covid-19

Reading Time: 3 minutes

PERSONNEL D’ADF

Le Somalien Khalid Hashi, né au Canada, travaille pour améliorer le système de soins de santé de son pays ancestral depuis sa visite de 2017 chez sa grand-mère.

C’était le premier voyage de M. Hashi en Somalie. Sa grand-mère devait subir une intervention chirurgicale des yeux. Lorsqu’il l’accompagna à l’hôpital, il remarqua que les médecins partageaient verbalement les informations médicales la concernant. Rien n’était écrit.

Hashi a déclaré à la Société Radio-Canada (SRC) : « Lorsque j’étais là-bas, les pensées se bousculaient dans mon esprit. Ma grand-mère n’avait pas de dossier médical et je savais que beaucoup d’autres n’en avaient pas non plus. »

Lorsqu’il est rentré chez lui à Edmonton, Alberta, dans l’Ouest du Canada, M. Hashi a commencé à travailler afin de créer une façon fiable pour que le système de santé somalien documente et suive les soins des patients. En 2018, avec l’aide d’investisseurs et de développeurs d’applis, il a créé les Archives médicales électroniques (EMR) OGOW, un système adapté aux besoins des fournisseurs de soins de santé somaliens.

Il a commencé par travailler avec les cliniques associées à l’organisation non gouvernementale World Vision. Depuis lors, le projet a progressé pour inclure l’ensemble de la Somalie.

L’appli, qui est disponible en ligne et hors ligne, a transformé les opérations au Centre de santé de la mère et de l’enfant Waberi à Mogadiscio.

Avant d’adopter les EMR OGOW, la clinique avait assuré manuellement le suivi des patients et de leur situation de vaccination dans de grands livres. Ce processus était fastidieux et sujet à des erreurs.

« Puisque le processus est manuel, beaucoup d’erreurs peuvent se produire dans la saisie des informations des enfants », déclare Nasra Saleman, infirmière à la clinique. Cela prenait aussi beaucoup de temps pour chercher dans les livres les informations de chaque enfant lors de sa visite. Les travailleurs devaient répéter le processus pour chacun des 700 clients jusqu’à cinq fois, avant qu’ils ne terminent leur programme de vaccination.

La plateforme numérique a simplifié tout le processus, en permettant de rechercher et d’actualiser les dossiers presque instantanément, déclare Mme Saleman.

Le système permet aussi aux agents de santé d’envoyer des textes de rappel aux mères dont les enfants ont pris rendez-vous dans un avenir proche. C’est une connexion potentiellement vitale dans un pays où 8 % des enfants n’atteignent pas leur premier anniversaire et 12 % n’atteignent pas leur cinquième.

Hashi a gagné une subvention de 10.000 dollars de la fondation Bill-et-Melinda-Gates pour l’aider à développer son appli. Elle a attiré l’attention du chapitre somalien du Response Innovation Lab, groupe qui recherche des solutions technologiques pour résoudre les problèmes humanitaires.

OGOW signifie « savoir » en somalien. Les racines somaliennes de M. Hashi facilitent l’adoption de son appli par la population, selon Nishant Das, chef du Response Innovation Lab de Somalie.

« Une solution développée localement aura plus probablement un impact positif et sera durable », déclare M. Das.

Les EMR OGOW ont remporté le prix de l’innovation aux Prix internationaux somaliens de 2020. M. Hashi a été invité à s’exprimer lors de la Conférence au sommet technologique de Mogadiscio, le tout premier sommet somalien de la technologie et de l’innovation. Il a aussi servi de mentor et de juge lors du Hackathon du Covid-19 avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Avec l’arrivée de la pandémie du Covid-19, M. Hashi a orienté ses efforts vers l’assistance aux Somaliens alors qu’ils font face à la maladie. Il est retourné en Somalie au début 2020 pour aider le gouvernement à confronter la désinformation sur la maladie.

Son équipe a élargi les EMR OGOW pour inclure des informations sur le Covid-19 dans les langues somalienne et arabe. Elle a ajouté un système d’alerte de texte qui pourrait notifier les abonnés des situations d’urgence concernant la pandémie et elle a créé des vidéos pour éduquer les gens sur les symptômes du Covid-19 et les centres de dépistage. Les agents de santé ont fait du porte-à-porte dans 45 villages et ont montré les vidéos sur leur tablette.

Abdihamid Warsame, chercheur à la London School of Hygiene and Tropical Medicine qui a travaillé en Somalie, a déclaré au journal canadien Globe and Mail que les efforts de M. Hashi font la différence en Somalie.

« Il existe beaucoup de désinformation sur la maladie, selon laquelle la maladie n’existe pas vraiment en Somalie, et que c’est une maladie des étrangers, déclare Abdihamid Warsame. Les gens ne prennent pas vraiment les précautions qu’ils devraient prendre. Et je pense que les efforts de Khalid font beaucoup pour essayer de surmonter ce défi. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.