Africa Defense Forum

Les États-Unis donnent un appareil de radiographie mobile à un hôpital rwandais

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

Le gouvernement américain a fait don d’un nouvel appareil de radiographie mobile à l’hôpital d’aiguillage de Kibuye (Rwanda) au mois de mai, alors que le district de Karongi est sujet à une hausse d’infections de Covid-19.

Le nouvel appareil, d’une valeur de 44 millions de francs rwandais (43.900 dollars) est un élément essentiel de l’unité de soins intensifs (USI) récemment rénovée de l’hôpital car elle aide à diagnostiquer le Covid-19 et d’autres maladies respiratoires.

« Nous sommes très heureux de recevoir cet appareil radiographique de la part de l’ambassade des États-Unis ; il aidera l’hôpital d’aiguillage de Kibuye à fournir des services de soins de santé de la meilleure qualité aux patients de toute la province de l’Ouest », déclare Vestine Mukarutesi, maire du district de Karongi.

Ce nouvel appareil radiographique est le premier d’une série d’appareils qui feront l’objet de donations aux USI rwandaises de Covid-19, a déclaré l’ambassade des États-Unis au Rwanda dans une annonce de presse.

Peter Vrooman, ambassadeur des États-Unis au Rwanda, et le Dr Sabin Nsanzimana, directeur général du Centre biomédical rwandais, ont visité l’USI rénovée de l’hôpital lors de la cérémonie de transfert. Les États-Unis avaient fait don de six respirateurs pour soutenir l’USI de Kibuye l’an dernier.

« Je remercie le gouvernement des États-Unis, a déclaré le Dr Sabin. Non seulement pour l’appareil radiographique portable, mais aussi pour les nombreuses autres donations. En particulier les respirateurs, qui ont aidé à sauver des vies. »

Les États-Unis ont fait don de plus de 17 milliards de francs rwandais (environ 20,7 millions de dollars) pour soutenir la riposte du Rwanda au Covid-19 depuis le début de la pandémie. Ces donations américaines ont aidé à financer la construction des postes de lavage des mains dans tout le Rwanda, soutenu les communications publiques concernant le virus et fourni des véhicules pour faciliter la recherche des contacts.

Le gouvernement américain a aussi fourni un équipement de diagnostic de laboratoire, des appareils de surveillance des patients, des lits de malade, un équipement de protection individuelle et d’autres articles.

« Les États-Unis et le Rwanda ont un partenariat de santé publique robuste qui sauve des vies », a déclaré M. Vrooman.

La réponse du Rwanda au Covid-19 lui a fait gagner des applaudissements mondiaux presque dès le début. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a loué la réponse multidimensionnelle et proactive du pays grâce à des innovations médicales et l’emploi créatif de la technologie pour traiter les patients et informer le public.

Au début mai, le président rwandais Paul Kagame a déclaré à l’OMS que le pays avait engagé des négociations avec les fabricants de vaccin du Covid-19 pour déterminer comment les doses pourraient être produites localement. M. Kagame a dit que le Rwanda souhaite produire des vaccins utilisant la technologie de l’ARN messager, qui est aussi utilisée par les vaccins de Covid-19 de Moderna et de Pfizer.

Le Rwanda a besoin d’au moins 13 millions de doses de vaccin du Covid-19 pour vacciner 60 % de sa population, soit environ 7,5 millions de personnes, avant la fin juin 2022. La livraison du vaccin en provenance de l’Inde a été retardée par une hausse dramatique des infections dans ce pays.

L’Union européenne a annoncé lors de la Conférence au sommet mondiale sur la santé au mois de mai qu’elle investirait 122,5 milliards de dollars pour construire des centres de production de vaccin du Covid-19 en Afrique.

Ayoade Alakija, coprésidente de l’Alliance africaine pour la livraison des vaccins, a déclaré au Financial Times que l’alliance envisageait trois sites comme centres futurs de fabrication, au Rwanda, en Afrique du Sud et à l’institut Pasteur du Sénégal.

Leave A Reply

Your email address will not be published.