Africa Defense Forum

La hausse des cas aux Seychelles suscite des inquiétudes

Reading Time: 3 minutes

PERSONNEL D’ADF

Cette année, les Seychelles s’étaient empressées de devenir le pays le plus vacciné du monde.

La petite population de ce pays insulaire avait des visions d’immunité grégaire et d’une réunion anticipée depuis longtemps avec les touristes qui constituent la majeure partie de l’économie locale.

Mais quelques semaines après la réouverture de leur frontière, le Covid-19 a surpris les gens lorsqu’il est revenu.

Lorsque l’archipel à 1.600 kilomètres des côtes de la Tanzanie a relâché ses restrictions visant les touristes le 25 mars, il signalait à peine 3.798 cas positifs confirmés et 16 décès. Les Seychelles avaient aussi franchi le seuil de vaccination complète de 60 % pour leurs 98.000 résidents.

Le président Wavel Ramkalawan avait déclaré aux journalistes que l’immunité grégaire était à portée.

Six semaines plus tard, le nombre de cas positifs avait plus que doublé pour atteindre 9.184, avec 32 décès.

« Malgré tous les efforts exceptionnels que nous faisons, la situation du Covid-19 dans notre pays est critique en ce moment », a déclaré Peggy Vidot, ministre de la Santé du pays, lors d’une conférence de presse le 4 mai.

Ceci ayant des implications mondiales liées à l’efficacité des vaccins, les experts essaient de comprendre la situation.

« Qu’est-ce qui se passe donc », a déclaré Raina MacIntyre, professeur de biosécurité à l’université de la Nouvelle-Galles du Sud (Australie) lors d’une présentation en ligne le 18 mai. « Il est probable que le seuil d’immunité grégaire n’a pas été atteint. »

Alors même que le programme de vaccination du pays continue à progresser, ayant couvert 64 % de la population en date de la fin mai, le professeur MacIntyre se demande si l’immunité grégaire est réalisable. Ceci constitue un défi particulier car l’un des vaccins utilisés, importé de Chine, a un taux d’efficacité inférieur à beaucoup d’autres sur le marché mondial.

« Si un vaccin ayant une efficacité plus faible est utilisé, davantage de gens doivent être vaccinés. Si le vaccin est efficace à 60 %, la proportion qui doit être vaccinée passe à 100 % », écrit le professeur MacIntyre sur la plateforme en ligne The Conversation. Elle ajoute que des variants plus contagieux pourraient être devenus dominants chez la population et perceraient la protection du vaccin.

Les officiels des Seychelles ont réimposé des restrictions, tout en notant que la plupart des gens nouvellement infectés n’avaient pas été vaccinés. La majorité de ceux qui sont tombés malades après avoir été vaccinés ont présenté des symptômes légers.

Le pays a mis en œuvre des mesures de confinement similaires à celles qui existaient en 2020. Les classes des écoles et les événements sportifs ont été annulés pendant deux semaines. Les restaurants, les bars et les magasins ont fermé leurs portes de bonne heure. Les réunions de plus d’un ménage ont été interdites.

Sylvestre Radegonde, ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, a déclaré à Seychelles News Agency que la plupart des cas positifs étaient dus aux gens locaux qui « baissaient la garde ».

« Les Seychellois, puisqu’ils sont vaccinés maintenant, se détendent et pensent que tout ira bien, dit-il. Nous ne faisons pas autant attention qu’avant. »

Tout en répétant que le vaccin réduit la gravité du Covid-19, Kate O’Brien, directrice des immunisations de l’Organisation mondiale de la santé, déclare que l’OMS travaille étroitement avec le ministère de la Santé des Seychelles pour conduire une investigation.

« Lorsque nous constatons que des cas positifs continuent à apparaître avec le vaccin, cela nécessite vraiment une évaluation très détaillée de la situation », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle le 10 mai.

À la fin mai, le pays avait signalé une tendance vers le bas des cas positifs tout en se concentrant sur un groupe de cas dans les îles intérieures.

Ramkalawan a promu la sécurité de son pays lors d’une émission diffusée.

« Je peux regarder tous les gens dans les yeux et leur dire : “Venez aux Seychelles” », a-t-il déclaré sur CNN.

Leave A Reply

Your email address will not be published.