Africa Defense Forum

Une plateforme financière aide les hôpitaux à acheter l’équipement médical

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

La Société financière internationale (IFC) a lancé une plateforme de 4 milliards de dollars pour aider les pays en voie de développement à acquérir l’équipement médical pour combattre le Covid-19.

L’IFC est la division du secteur privé du Groupe de la Banque mondiale. Vers la mi-avril, elle a créé des partenariats avec la société Phillips qui fabrique du matériel médical et la Banque coopérative du Kenya pour aider les petites entreprises africaines de soins de santé à acheter l’équipement médical essentiel en plein milieu de la pandémie.

Ces partenariats sont les premiers dans le cadre de l’Africa Medical Equipment Facility, qui vise à aider les petites entreprises à accéder à des prêts et des baux jusqu’à 300 millions de dollars. La plupart des petites entreprises africaines de soins de santé ne peuvent pas obtenir de prêt bancaire à cause de la perception des risques élevés d’investissement, selon un reportage du journal kényan en ligne Tuko.

Grâce à ce mécanisme, l’IFC aide les fournisseurs de soins de santé au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Kenya, en Ouganda, au Rwanda, au Sénégal et en Tanzanie à acheter du matériel clinique et de laboratoire de haute qualité, selon l’African Private Equity and Venture Capital Association (AVCA).

Gideon Muriuki, PDG de la Banque coopérative du Kenya, a déclaré à Tuko : « Les dépenses de santé sont l’un des éléments les plus coûteux pour le budget d’un grand nombre de ménages au Kenya. Tout soutien qui facilite la prospérité du secteur et bénéficie à notre peuple est bienvenu. »

Le manque de ce matériel en Afrique est un défi majeur. Une étude des états membres de l’Organisation mondiale de la santé indique que seulement 11 % des pays africains participants ont au moins une machine à imagerie par résonance magnétique pour chaque million de personnes, et seulement 24 % d’entre eux ont au moins un scanneur de tomodensitométrie pour chaque million de personnes, selon l’IFC.

Makhtar Diop, directeur général de l’IFC, a déclaré à AVCA : « Un grand nombre de petites sociétés de soins de santé en Afrique ne possèdent pas l’équipement dont elles ont besoin pour faire face au Covid-19 et fournir d’autres services vitaux. Le déblocage de l’accès au financement peut sauver des vies aujourd’hui et, à la longue, renforcer les systèmes de soins de santé sur le continent. »

Winifred Jansen, directrice des systèmes de santé pour Phillips Africa, a caractérisé l’accès aux soins de santé de qualité, à un coût abordable, en Afrique comme « l’une des plus urgentes questions de notre ère ».

« De nombreuses cliniques du continent souhaiteraient investir dans une nouvelle technologie médicale mais elles ont des difficultés pour obtenir le financement nécessaire, déclare Mme Jansen à AVCA. Grâce à ce partenariat, nous habilitons les établissements de santé à mettre les soins de qualité à la portée d’un vaste groupe de personnes. »

Stephanie von Friedeburg, PDG de l’IFC, a déclaré à Reuters que l’organisation œuvre aussi avec Gavi, l’Alliance du Vaccin, pour financer des projets visant à augmenter la production de vaccin du Covid-19 dans les pays en voie de développement.

En début d’année, la Banque coopérative du Kenya a obtenu un prêt IFC de 75 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises affectées par la pandémie, selon le journal kényan The Star.

Leave A Reply

Your email address will not be published.