Africa Defense Forum

La Tanzanie installe des équipements de production d’oxygène dans sept grands hôpitaux

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

La Tanzanie, indiquant un changement dans sa riposte au Covid-19, a installé des équipements de production d’oxygène dans ses plus grands hôpitaux nationaux pour aider à traiter les patients du coronavirus et les autres patients gravement malades.

La demande d’oxygène en Tanzanie a augmenté considérablement après de multiples vagues d’épidémie de Covid-19. Les équipements, qui peuvent remplir 200 bonbonnes d’oxygène par jour, ont été installés au début mai dans sept hôpitaux d’aiguillage. La Banque mondiale soutient le projet.

Le président Samia Suluhu Hassan, récemment entré en fonction, a changé la réponse de la Tanzanie au Covid-19 après le décès en mars dernier du président John Magufuli, sceptique convaincu du Covid-19 qui avait refusé en février d’obtenir des vaccins.

Le manque de mesures préventives a conduit à deux vagues majeures. Les équipements de production d’oxygène ont été installés alors que les experts de la santé craignent qu’une troisième vague ne frappe le pays.

L’épidémie a empiré en février dernier à tel point que sept hôpitaux du centre commercial de Dar es Salam n’avaient plus de lits disponibles et ont dû refuser d’admettre les patients. L’oxygène et les respirateurs faisaient défaut et les unités de soins intensifs étaient pleines, selon un reportage de Bloomberg.

Mme Hassan a créé une force opérationnelle du Covid-19 et a exhorté les Tanzaniens à suivre les consignes de santé publique mondialement acceptées, par exemple le port du masque et le lavage des mains.

Vers le milieu du mois de mai, la force opérationnelle a recommandé que le pays commence à acquérir le vaccin du Covid-19 par l’intermédiaire de COVAX, le mécanisme mondial pour distribuer les doses de vaccin équitablement.

Les recommandations incluent la vaccination des agents de santé de première ligne, des chefs religieux, des gens qui travaillent dans l’industrie du tourisme, des personnes de plus de 50 ans et celles qui souffrent de conditions de santé chroniques.

« Le comité a conseillé le gouvernement et a recommandé que la Tanzanie fournisse des informations sur la présence de la maladie et agisse afin de renforcer toutes les mesures préventives pour réduire la menace d’une troisième vague du virus », a déclaré Said Aboud, président de la force opérationnelle, selon le reportage du journal tanzanien The Citizen. Cela fait environ un an que la Tanzanie ne publie aucune donnée officielle sur le Covid-19.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a loué la nouvelle approche à la pandémie de la Tanzanie.

Le Dr Rebecca Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré selon le reportage du Citizen : « Je salue la recommandation de la [force opérationnelle] visant à intensifier la riposte de la Tanzanie à la pandémie du Covid-19 et à participer à COVAX. L’OMS s’est pleinement engagée à soutenir les pays pour mettre fin à cette pandémie et pour faire avancer les autres priorités de santé. »

Vers le milieu du mois de mai, les scientifiques ont déclaré avoir découvert un variant du virus hautement sujet à des mutations chez trois personnes voyageant de la Tanzanie à l’Angola, selon The East African.

Leave A Reply

Your email address will not be published.