Africa Defense Forum

La Namibie reçoit un équipement de labo de haute technologie pour aider à enrayer le Covid-19

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

Quelques semaines après le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en Namibie, le pays a reçu un équipement de haute technologie d’une valeur de 422.000 dollars qui aidera à sécuriser les employés de laboratoire.

La donation américaine de 30 centrifuges, 15 vortex, 12 armoires de biosécurité, 10 réfrigérateurs et 10 congélateurs aidera aussi à renforcer les capacités des laboratoires pendant l’épidémie.

Les centrifuges isolent les éléments infectieux nécessaires pour le dépistage et les armoires de biosécurité fournissent des écrans spéciaux et un courant d’air pour empêcher les échantillons de Covid-19 d’atteindre les laborantins. Les vortex mélangent les échantillons de test pour assurer que les virus sont distribués aussi uniformément que possible pendant l’extraction de l’acide ribonucléique (ARN).

Les réfrigérateurs et les congélateurs améliorent la disponibilité du stockage à contrôle de température pour les échantillons et les tests de dépistage du Covid-19.

Lisa Johnson, ambassadrice des États-Unis en Namibie, a déclaré : « Cette donation s’ajoute à la promesse faite par les États-Unis à la Namibie pour que nous combattions tous ce virus. Nous faisons front commun. Les États-Unis restent engagés à contribuer à la sécurité mondiale de la santé et à l’assistance humanitaire globale, y compris ici en Namibie. »

Les États-Unis ont engagé plus de 7 millions de dollars pour la riposte de la Namibie au Covid-19 depuis avril 2020.

En novembre 2020, les États-Unis ont livré 11.000 écrans faciaux et 3.000 chiffonnettes nasales de dépistage au pays. Les chiffonnettes ont été fournies avec un système de prélèvement d’échantillons qui est très recherché par les installations médicales du monde entier.

Le mois suivant, les États-Unis ont aidé à financer le recrutement temporaire de 24 agents de la santé publique, y compris deux responsables de la santé publique, six infirmiers, sept officiers de surveillance, sept employés administratifs et deux gestionnaires des données au ministère de la Santé et des Services sociaux. Ils ont été déployés dans les régions d’Erongo, Karas, Kavango, Khomas, Ohangwena, Omaheke et Zambezi.

Les États-Unis ont aussi aidé la Namibie à mettre en œuvre des procédures pour le recueil et le transport sécurisés des échantillons de Covid-19, la manutention sécurisée des échantillons dans des conditions cliniques et de laboratoire, et l’assurance qualité des procédures de dépistage.

Avec une population de plus de 2,5 millions de personnes, la Namibie espère augmenter son taux de vaccination. Moins de 0,5 % de la population ont reçu un vaccin en date de la mi-avril, selon un reportage du magazine Newsweek.

Une investigation conduite par le journal The Namibian indique que l’hésitation concernant le vaccin a été nourrie par les campagnes de désinformation qui se développent sur les réseaux sociaux tels que WhatsApp.

Le Dr Ishmael Katjitae est l’un des premiers Namibiens à avoir reçu le vaccin. Il a déclaré au journal namibien New Eraqu’il l’a fait pour prouver à ses compatriotes que l’injection est sûre.

« Les gens sont vaccinés depuis des années. Les petits enfants sont vaccinés, et les gens vaccinent les animaux, a déclaré le Dr Katjitae au journal. Il ne fait aucun doute que cela fonctionne bien, parce que nous savons tous ce qui se passe si on n’est pas vacciné. Pour moi, tout vaccin qui a fait l’objet d’essais, qui a été mis à l’épreuve, est efficace. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.