Africa Defense Forum

L’équipe de l’OMS rassemble des éléments indiquant l’origine de la pandémie

Reading Time: 3 minutes

PERSONNEL D’ADF

Les enquêteurs du Covid-19 envoyés par l’Organisation mondiale de la santé continuent à suivre les indices de la pandémie mondiale d’un site à l’autre dans la région de Wuhan (Chine).

Cette équipe de dix experts a visité le Centre pour le contrôle des maladies de la province d’Hubei à la fin janvier et l’Institut de virologie de Wuhan au début février.

L’institut de virologie conduit des recherches, entre autres, sur les coronavirus transportés par les chauves-souris, source soupçonnée de l’épidémie du Covid-19. Le profil génétique du virus est presque identique à celui d’un virus présent dans les chauves-souris fer à cheval. Les chercheurs examinent la possibilité que la maladie ait pu être transmise entre deux espèces d’animaux avant de se propager chez les humains. À l’institut, l’équipe a rencontré Shi Zhengli, son experte en chauves-souris.

L’équipe a aussi visité le marché de gros de fruits de mer de Huanan, où les experts de la santé publique croient que le Covid-19 est apparu pour la première fois à la fin 2019. Le marché possède une section aujourd’hui fermée où les marchands vendaient toute une série d’animaux sauvages, dont beaucoup étaient destinés aux potions de la médecine traditionnelle chinoise.

Peu après la découverte du Covid-19, les autorités chinoises ont fermé et stérilisé le marché.

« Il existe certainement des indices importants que nous constatons sur le rôle du marché de Huanan », déclare Peter Daszak, zoologue britannique, dans une interview avec Bloomberg affichée sur son flux Twitter. M. Daszak est président d’Eco Health Alliance, organisme sans but lucratif qui se consacre à la prévention des pandémies.

Il était le membre le plus véhément d’une équipe qui est restée essentiellement silencieuse sur ses découvertes pendant sa visite d’un mois à Wuhan.

Après l’interdiction par les autorités chinoises de l’entrée des membres de l’équipe dans le pays début janvier, ceux-ci ont passé les deux premières semaines en quarantaine dans un hôtel, en communiquant virtuellement avec leurs collègues chinois. À la fin janvier, ils ont commencé en personne des recherches de deux semaines sur les lieux à Wuhan. Leur visite a pris fin le 12 février au début du Nouvel an lunaire, période de voyage de pointe en Chine.

L’équipe d’investigation comprend des experts en transmission des maladies entre les animaux et les humains, en maladies d’origine alimentaire et en épidémiologie, entre autres. Les recherches de l’équipe resteront confidentielles jusqu’à ce qu’elles soient publiées.

Lors du briefing de presse quotidien du 5 février conduit par l’OMS, le Dr Maria Van Kerkhove, directrice technique de la réponse au Covid-19 de l’OMS, a déclaré que l’OMS fournira un rapport dès qu’il sera disponible.

« Il existe un certain nombre d’études qui seront conduites et nous aurons les résultats, a déclaré le Dr Van Kerkhove. Mais c’est seulement le début. Nous conduirons d’autres études qui continueront. »

L’équipe internationale inclut le Dr Hung Nguyen-Viet, co-directeur du programme de la santé des animaux et des humains de l’Institut international de recherche sur le bétail à Nairobi.

Sur Twitter, le Dr Hung exhorte les gens à être réalistes sur ce que peut accomplir l’équipe : « Une courte mission de ce type ne vas pas obtenir toutes les réponses, mais elle aidera à faire avancer la compréhension de la #virusorigin. »

Le Dr Hung a déclaré à l’agence France-Presse qu’il aurait été préférable que l’équipe conduise sa visite peu après le début de l’épidémie. L’investigation a lieu un an après la déclaration de l’OMS selon laquelle le Covid-19 est une pandémie mondiale.

Daszak a déclaré que les membres de l’équipe ont recueilli des indices selon trois perspectives différentes : l’épidémiologie, la transmission humain/animal et le séquençage génétique nécessaire pour tracer l’évolution du virus.

« Nous avons examiné ces trois filières indépendamment. Maintenant nous allons réunir tous les résultats et déterminer ce qu’ils nous indiquent. Je pense que nous pourrons dire quelque chose d’utile à la fin de ce voyage, quelque chose de très utile, mais je ne veux pas parler de ce qu’il sera ou de la direction qu’il indiquera. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.