Africa Defense Forum

Le Rwanda offre le dépistage rapide et gratuit dans tout le pays

Reading Time: 2 minutes

PERSONNEL D’ADF

Alors que les nations africaines affrontent une deuxième vague d’infections de Covid-19, le Rwanda fournit à ses résidents un dépistage rapide et gratuit pour enrayer davantage la propagation de la maladie.

Des kits de dépistage ont été distribués dans 42 centres cliniques du pays à la mi-décembre par le gouvernement. Le but est d’assurer que le dépistage soit à la disposition du plus grand nombre de résidents du pays, selon le Centre biomédical rwandais.

Le Dr Sabine Nsanzimana, directrice du centre, a déclaré au New Times que le dépistage est à la disposition de tous ceux qui ont contracté le Covid-19 ou qui ont eu des contacts rapprochés avec quelqu’un qui était positif.

Sur Twitter, le Dr Nsanzimana a demandé à tous ceux qui présentaient des symptômes du Covid-19 (fièvre, toux ou essoufflement) d’être testés « en toute urgence ».

Le dépistage rapide peut confirmer une infection active du Covid-19 en recherchant les antigènes du virus à l’aide d’un prélèvement nasal.

Selon Julien Niyingabira, chef du Centre de communication sur la santé du Rwanda, la précision du test est supérieure à 90 %. Pourtant, ajoute-t-il, le dépistage n’est pas approuvé pour fournir une certification négative du Covid-19 aux fins de déplacements.

« Le dépistage administré aux personnes symptomatiques est plus précis que pour les personnes asymptomatiques », déclare M. Niyingabira au New Times.

Les voyages pour entrer dans le pays ou en sortir exigent un résultat négatif du dépistage à réaction en chaîne par polymérase, en temps réel. Ce test est plus précis que le test rapide. Il détecte le matériel génétique du virus du Covid-19 et identifie la maladie chez les gens qui sont asymptomatiques mais tout de même infectieux.

Début janvier 2021, le Rwanda avait signalé plus de 8.600 cas positifs de Covid-19, 101 décès et 6.700 personnes qui s’étaient rétablies. Au total, ce pays de 12 millions de personnes a conduit près de 740.000 tests dans le cadre d’un effort concerté pour traquer tous les cas de Covid-19. Ceci équivaut à environ 85 tests de dépistage par résultat positif. Chaque test coûte environ 50 dollars.

Le Rwanda a rouvert les portes de son aéroport international en août 2020 mais ses frontières terrestres restent fermées, sauf pour les cargaisons et les ressortissants rwandais qui rentrent chez eux.

Le pays suit les consignes de la phase 3 de la pandémie de l’Organisation mondiale de la santé. Selon ces consignes, les activités commerciales ont repris dans les restaurants, les hôtels, les magasins et ailleurs, mais elles sont sujettes à un couvre-feu à partir de 18 heures. Les piscines et les gymnases restent fermés. Les grandes réunions telles que les mariages sont interdites. Le port du masque est requis en public.

Le Rwanda a répondu agressivement au Covid-19 après l’apparition du premier cas positif en mars 2020. Le pays a mobilisé les responsables des soins de santé des communautés, les policiers et les étudiants des collèges pour effectuer la recherche des contacts. Il a établi des postes de commandement pour traquer les cas positifs. Il a utilisé des robots dans les cliniques pour enregistrer les signes vitaux des patients et livrer les fournitures.

Le Dr Nsanzimana a déclaré à la National Public Radio que le pays utilisait son expérience de lutte contre le VIH pour combattre le Covid-19.

Elle a dit : « Les machines que nous utilisons principalement pour le dépistage du Covid-19 sont les mêmes machines qui étaient [déjà] ici pour le VIH. Nous utilisons la même structure, le même personnel, la même infrastructure et les mêmes diagnostics de laboratoire, mais nous les appliquons au dépistage du Covid-19. »

Leave a Reply