L’AFRIQUE DEMANDE 5 PLACES SUPPLÉMENTAIRES POUR LA COUPE DU MONDE

L’AFRIQUE DEMANDE 5 PLACES SUPPLÉMENTAIRES POUR LA COUPE DU MONDE

AGENCE FRANCE-PRESSE

La FIFA annonce que l’Afrique demande dix places, cinq de plus que d’habitude, pour la Coupe du Monde 2026 qui rassemblera 48 nations. Le système actuel ne comprend que 32 équipes.

« Toutes les associations soutiennent une Coupe du Monde plus étendue et l’Afrique espère obtenir 10 places » explique le président the l’AF d’Afrique du Sud Danny Jordaan.

L’expansion de la Coupe du Monde, validée par le Conseil de la FIFA, prendra effet lors du tournoi de 2026. Le nouveau système comprendra au premier tour 16 groupes qui s’affronteront pour sélectionner les premières et deuxièmes équipes qui arriveront à la phase éliminatoire.

L’Afrique a occupé 5 places depuis la Coupe du Monde de 1998 qui s’est déroulée en France. Aucun pays africain n’a réussi à dépasser le stade des quarts de finale. C’était la première fois, au cours de la Coupe du Monde de 2014, que deux nations africaines arrivaient à la phase éliminatoire.

Si la FIFA accède à la demande de la Confédération africaine de football, qui regroupe 54 membres, de doubler le quota africain, cela représentera une victoire majeure pour les équipes africaines, qui se plaignent depuis longtemps de leur perception de sous-représentation dans la coupe. Depuis 1978, l’Europe détient plus que le double des places garanties à l’Afrique.

L’Asie compte 47 membres dans sa propre confédération et se plaint également d’être sous-représentée dans le tournoi. L’Asie et l’Afrique constituent les blocs électoraux les plus importants au sein de la FIFA et sont donc susceptibles de gagner plus de places que dans d’autres confédérations continentales.

(0)(0)