LE GAZODUC ENTRE LE NIGERIA ET LE MAROC OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

LE GAZODUC ENTRE LE NIGERIA ET LE MAROC OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

REUTERS

Le Nigeria et le Maroc viennent de signer un accord de coentreprise pour la construction d’un gazoduc qui reliera les deux nations et d’autres pays africains à l’Europe.

Selon Geoffrey Onyema, ministre des Affaires étrangères du Nigeria, l’accord a été conclu lors d’une visite du roi Mohammed du Maroc à Abuja, capitale du Nigeria.

M. Onyema a déclaré que le projet visait au développement d’un marché régional de l’électricité qui soit compétitif, avec un potentiel d’expansion sur les marchés européens de l’énergie. Aucune date n’a encore été fixée pour le début de la construction du gazoduc, et le coût du projet n’a pas été détaillé.

M. Oneyma ajoute : « Le Nigeria et le royaume du Maroc ont également validé un projet de développement de pôles industriels intégrés au sein de la sous-région dans des domaines comme la fabrication, l’agro-alimentaire et les engrais pour attirer les capitaux étrangers et améliorer la compétitivité à l’exportation. »

Le Nigeria est un pays riche en pétrole mais qui produit peu d’électricité, rendant ses industries moins compétitives. L’économie du pays enregistre une récession provoquée par une chute des cours du brut.

Les militants du delta du Niger, région de production du pétrole, ont fait sauter les gazoducs car ils réclament une plus grande part dans la fortune pétrolière du pays, ce qui a également contribué à une baisse de la production de brut en 2016.

(0)(0)