UNE CENTRALE ÉLECTRIQUE DU LIBERIA MARQUE LA FIN D’UNE PÉRIODE SOMBRE

UNE CENTRALE ÉLECTRIQUE DU LIBERIA MARQUE LA FIN D’UNE PÉRIODE SOMBRE

AGENCE FRANCE-PRESSE

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a inauguré la première turbine d’une centrale hydroélectrique détruite pendant la guerre civile du pays.

« Merci à tous pour participer à cette journée historique, la journée où les lumières fortes ont remplacé, ne fût-ce qu’un peu, les lumières faibles du passé », déclara Mme Sirleaf lors d’une cérémonie à la centrale hydroélectrique Mount Coffee à la mi-décembre 2016.

La centrale, construite en 1967, desservait la capitale libérienne de Monrovia et d’autres zones jusqu’à ce qu’elle soit détruite en 1990.

Depuis la fin, en 2003, de la guerre civile dévastatrice du pays qui dura 14 ans, la production d’électricité a constitué le plus grand défi pour l’économie : les maisons, les entreprises, les hôpitaux et les écoles utilisaient tous des génératrices.

La centrale hydroélectrique, qui produit 22 mégawatts d’électricité et devrait en produire 88 lorsqu’elle sera achevée, contient 10 turbines. Une seule turbine était opérationnelle à la fin 2016.

(0)(0)